ASSE : pourquoi Puel ne peut pas tirer d'enseignements du succès sur le GF38
Claude PuelCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
FAIBLESSE

ASSE : pourquoi Puel ne peut pas tirer d'enseignements du succès sur le GF38

Si l'ASSE était très amoindrie hier pour son match amical contre Grenoble (3-2), c'était également le cas des Isérois, qui ont terminé la partie avec des joueurs de sixième division.

Après six défaites consécutives en championnat, l'AS Saint-Etienne a stoppé l'hémorragie hier après-midi en amical face à Grenoble (3-2). Au stade Aimé Jacquet, les Isérois, pensionnaires de Ligue 2, ont bien tenu, menant même deux fois au score, mais ils ont fini par craquer face à une formation stéphanoise privée de nombreux titulaires. Cependant, comme l'a expliqué son entraîneur, Philippe Hinschberger, le GF38 était lui-même très affaibli, ce qui fait relativiser le succès stéphanois.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

Une charnière de 6e division sur la fin

“On aurait pu mener de plus de buts en première mi-temps mais on aurait aussi pu en encaisser plus après la pause. Dans ce genre de matchs, il y a plusieurs options : prendre l’équipe-type du championnat et la mettre ou faire tourner pour donner du temps de jeu à tout le monde. C’est la deuxième option qui a été choisie.”

“On a terminé la rencontre avec Loris Nery et Harouna Abou-Demba qui n’avaient pas joué depuis respectivement 6 mois pour le premier et 18 mois pour le second et une charnière centrale Jules Sylvestre-Brac – Chris-Vianney Goteni qui a joué plutôt en R1, c’est normal de souffrir. En tout cas j’ai très beaucoup aimé la première période. C’est bien d’être venu jouer ce match amical à Saint-Etienne, qui nous a très bien accueillis.”