ASSE : Puel a cerné les deux problèmes majeurs des Verts
Claude Puel, avec Jacky BonnevayCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
LACUNES

ASSE : Puel a cerné les deux problèmes majeurs des Verts

Après le match nul contre Reims (1-1), Claude Puel a mis en avant l'inefficacité offensive de l'ASSE, symbolisée par l'incroyable raté de Denis Bouanga, mais aussi sa fragilité sur coups de pied arrêtés...

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur le joli coup Pape Cissé

But ! : Claude, quels sont vos sentiments après le match nul contre Reims (1-1) ?

Claude PUEL : Il y a de tout. On est passés par tous les sentiments. Un point, c'est le minimum syndical pour nous. Après une bonne entame, notre première période a été globalement insuffisante en termes de volume, de courses, d'intensité de jeu, de pressing. Nous avons manqué de tout. Après nous avons resitué des joueurs en changeant de dispositif et c'était mieux. Le mérite est de ne pas avoir lâché après l'ouverture du score. On a même eu des balles de 2-1, ce qui n'aurait pas été volé en seconde période. Mais je n'ai pas aimé la première.

Qu'est-ce qui vous a déplu ?

On a manqué de tout. Ce n'était pas acceptable. C'était impropre.

Pourquoi avoir sorti Gourna et Khazri ?

C'était un choix tactique pour Gourna, pour ajouter un joueur offensif et faire reculer Neyou pour mieux ressortir le ballon. Et Wahbi se ressentait d'une cuisse. Il n'était pas à 100%.

Aouchiche et Bouanga ont raté de grosses occasions... 

On ne va pas pointer les uns ou les autres. On est tous ensemble. Ce match confirme qu'il va falloir encore batailler. Nous avions été très efficaces à Rennes et cela avait débouché sur un match de qualité. Mais nous n'avons pas de marge. On sait qu'on doit s'employer. On progresse mais tout ça doit se mettre en place.

« C'est surtout l'efficacité qui nous fait défaut, le sang froid dans le dernier geste. Et on manque d'attention sur les coups de pied arrêtés. C'est frustrant »

Pu

Le point positif, c'est que Charles Abi se met à marquer...

C'est son troisième but. Il a fait preuve de relâchement, il a placé le ballon. C'est des choses qu'il n'aurait pas été capable de faire il y a encore quelques mois.

Vous êtes moins performants à domicile...

On est surtout en quête d'efficacité. Mais il y a peu de matches où on est passés à travers. C'est surtout l'efficacité qui nous fait défaut, le sang froid dans le dernier geste. Et on manque d'attention sur les coups de pied arrêtés. C'est frustrant.

Vous êtes invaincus depuis le derby...

On ne perd pas depuis cinq matches. C'est bien, forcément. Mais on ne peut poas se satisfaire d'un match comme celui qu'on a fait contre Reims.


L'objectif reste le maintien ?

Bien sûr que l'objectif reste le maintien. L'écart reste le même car tout le monde s'accroche. Le championnat est difficile. On a encore des points à prendre. Il faudra aller les chercher. Il faut se mettre ça en tête. On est là où on est et il faudra batailler pour s'en extirper. Le très bon match qu'on a fait à Rennes en étant très efficaces demande confirmation.

Vous avez des choix à faire en ce moment niveau effectif, est-ce un problème de riche ?

Un problème de riche ? Je ne sais pas si on peut dire ça comme ça. Vous parlez de casse-tête, j'aurais aimé en avoir un peu plus jusqu'ici !

La grosse fausse note ces dernières semaines, c'est l'élimination à Sochaux...

On est éliminés en Coupe de France, c'est comme ça, il faut y faire face. Ce ne sera pas évident de concerner tout le monde jusqu'à la fin de la saison surtout qu'on a un effectif conséquent mais je ne vais pas resserrer le groupe. Je veux continuer de développer tous les joueurs. C'est un challenge.