ASSE : Puel annonce des Verts revanchards pour affronter Rennes et évoque l'absence d'Hamouma
Claude PuelCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
CONFÉRENCE DE PRESSE

ASSE : Puel annonce des Verts revanchards pour affronter Rennes et évoque l'absence d'Hamouma

Le manager de l'ASSE, Claude Puel, a trouvé ses joueurs très remontés après l'élimination des Verts en Coupe de France à Sochaux (0-1). Il attend une réponse face au Stade Rennais demain.

Encore de nombreuses absences mais Debuchy et Bouanga de retour

« Abi (gros contact avec le gardien de Sochaux) ne sera pas disponible, Boudebouz (semelle à Sochaux) qui a pris une semelle également. Hamouma est absent pour plusieurs semaines. On ne sait pas combien exactement. Il est touché à un tendon et prendra le temps nécessaire. On retrouvera Debuchy ainsi que les deux suspendus (Bouanga et Gourna). »

Cissé et les Verts revanchards

« J’ai senti le groupe bien. Il faut avoir les boules (sic) d’avoir été éliminé de la Coupe dans ces conditions mais surtout se projeter sur le prochain match. C’est ce que j’ai senti. Cissé est conscient de son erreur à Sochaux. On en a discuté mais il faut regarder devant. Et lui aussi regarde devant. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

Le Stade Rennais, un adversaire dans le dur

« Rennes a beaucoup de joueurs de qualité. Elle a peut être un coup de moins bien pour concrétiser ses occasions mais vu son classement, c’est qu’elle a des joueurs qui font des différences. Je ne sais pas si on peut comparer nos deux effectifs. Ils ont aussi eu des périodes fastes cette saison. »

La défense à trois encore reconduite ?

« La défense à trois était un choix notamment face à Metz, rien n'est écrit. On a montré de bonnes choses dans toutes les compositions. Tout dépend de ce que je perçois aux entrainements. On récupère Mathieu Debuchy. Avec lui son apport en terme de leadership et de jeu. Je ne vous dirais si il est compatible dans une défense à 3, sinon je vous donnerai des pistes sur la composition de demain (sourire). »

Propos recueillis via le compte Twitter du Progrès