ASSE : Ruffier, Puel, les cadres, les résultats, un ancien Vert lâche ses vérités
Credit Photo - ICON SPORT
par Benjamin Danet
Opinion

ASSE : Ruffier, Puel, les cadres, les résultats, un ancien Vert lâche ses vérités

Suer les ondes de France Bleu, l'ancien attaquant de l'ASSE, Christian Sarramagna, a donné son point de vue sur l'actualité des Verts. Instructif.

Les supporters de l'ASSE y sont habitués. A chaque coup de moins bien des Verts, et c'est le cas aujourd'hui, les anciens joueurs de la belle époque sont consultés. Afin qu'ils donnent leur avis, émettent des idées. But! Sainté, numéro 1 sur les Verts, n'y échappe pas et leur donne souvent la parole, comme ce fut le cas récemment avec Patrick Revelli. Cette fois, c'est Christian Sarramagna, l'ailier gauche d'antan, qui s'est exprimé sur les ondes de France Bleu.

L'occasion pour lui d'évoquer plusieurs dossiers chauds. Dont celui de Stéphane Ruffier, encore une fois mis à pied par le club. Des propos retranscrits par poteauxcarrés. 

"Aujourd’hui, dès qu’il y a quelque chose qui ne va pas, tout doit être remis en cause. Un joueur dès qu’il ne joue pas il faut qu’il fasse une déclaration contre l’entraîneur. Je peux prendre l’exemple de notre ami Ruffier. Ça m’attriste car ce n’est pas ça le professionnalisme. Les déclarations de l’agent de Ruffier, bien sûr que c’est choquant ! Après il ne faut pas s’étonner des répercussions que ça peut avoir sur le club, sur l’entraîneur, sur le vestiaire, sur les performances des joueurs (...)La situation actuelle de l’ASSE est préoccupante mais pas dramatique. Je peux vous assurer qu’on ne descendra pas, j’en suis formel ! Il faut faire confiance à Claude Puel, il faut croire en l’avenir. De toute façon, il y aura des recrues qui vont arriver. Je pense sincèrement que cette équipe va mûrir et que ça portera ses fruits. Il faut avoir confiance(...)Quand on voit les deux plus grands espoirs de cette équipe de jeunes, Saliba et Fofana, qui sont partis, alors que Claude Puel voulait se reposer sur cet axe central, mettez-vous à sa place ! C’est un effectif très restreint, avec peut-être beaucoup trop de jeunes. Mais pour moi les joueurs cadres ne sont pas à la hauteur. Nous, on avait une assise, une épine dorsale de très haut niveau. Aujourd’hui, l’ASSE ne l’a pas."