ASSE : Ruffier, une défaite annoncée aux Prud'hommes ?
Stéphane RuffierCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
CONFLIT

ASSE : Ruffier, une défaite annoncée aux Prud'hommes ?

En cas de licenciement de Stéphane Ruffier, l'ASSE n'aurait que peu de chances de l'emporter aux Prud'hommes selon certaines sources...

Zapping But! Football Club ASSE : le palmarès complet des Verts

En passe d'être licencié par l'ASSE, Stéphane Ruffier payerait plus les déclarations tapageuses de son agent, l'hiver dernier, que ses récents écarts de comportements présumés selon Mohamed Toubache-Ter. « Dans un sport co, il faut respecter les choix du coach et ne pas cracher son venin via la presse », a expliqué l'insider sur Twitter. Avant d'ajouter : « Vous pensez réellement qu’un club puisse ne rien oublier d’une déclaration tonitruante via L'Equipe : « Cet entraîneur a commencé une entreprise de démolition ». Je le répète, tout part de ce fameux entretien d’une violence inouïe. C’est terrible de voir un représentant d’un joueur avoir fauté de cette manière sur le plan médiatique. »

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Selon RMC, « Le clan Ruffier ne compte pas se laisser faire »

Selon RMC, « un passage devant le conseil des Prud’hommes aurait peu de chances d’aboutir en faveur de l’ASSE ». Et au média de préciser : « Le clan Ruffier ne compte pas se laisser faire en acceptant le licenciement. Le souhait du joueur est d’aller au bout de son contrat, quitte à boucler une saison blanche. Mais la durée d’une telle procédure permettra aux Verts de dégager de la masse salariale jusqu’au jugement (en général 12 à 36 mois, date à laquelle si le tribunal leur donne raison, ils n’auront rien à payer. Dans le cas contraire, ils devront payer les six mois de salaire plus de probables dommages et intérêts).»