ASSE : Ryad Boudebouz, c'est quoi le problème ?
Ryad BoudebouzCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
MISE A L'ECART

ASSE : Ryad Boudebouz, c'est quoi le problème ?

Notre correspondant stéphanois Laurent Hess ne comprendrait pas pourquoi Claude Puel a décidé de réintégrer Wahbi Khazri et non Ryad Boudebouz à son groupe, lors du prochain match de l'ASSE, samedi à Lens.

« Que ce soit à Nantes (2-2) ou contre Rennes (0-3), j'ai regretté l'absence de Ryad Boudebouz. A Nantes, à 2-0, les héros de Marseille étaient fatigués et Claude Puel a fait appel à des jeunes comme Lucas Gourna-Douath ou Abdoulaye Sidibé, sans doute encore un peu tendres pour la L1. La suite, on la connait : les Verts ont eu une fin de match très difficile et ils n'ont pris qu'un point à la Beaujoire, où ils ont même frôlé la défaite. Dans ce contexte, il me semble que Boudebouz aurait pu rendre de précieux services à l'équipe. Avec sa patte gauche, sa technique, l'Algérien aurait pu tenir le ballon, provoquer des coups francs, permettre au bloc de remonter, servir un peu mieux les attaquants.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Pourquoi Khazri est-il réintégré et pas lui ?

Et contre Rennes, alors que l'ASSE était bien entrée dans sa seconde mi-temps, tout s'est écroulé à la sortie d'Adil Aouchiche. L'ancien parisien avait été dans tous les bons coups et personne n'a pris le relais. Au point que les Verts auraient pu jouer des heures sans marquer face aux Bretons. Quelques mois après son but victorieux en ½ finale de Coupe de France, l'occasion était belle de relancer Ryad Boudebouz face aux Rennais. J'y voyais comme un signe du destin pour l'Algérien. Mais Claude Puel a persisté dans ses choix, laissant encore l'ancien montpelliérain à l'écart. Comme Wahbi Khazri. Le Tunisien va être réintégré pour le déplacement à Lens, ce week-end, mais pas l'Algérien, à priori. Peut-être que ce sera après la fin du Mercato qui se termine lundi. Mais il y a des enseignements à tirer des deux derniers matches. Et selon moi, Boudebouz mériterait tout autant que Khazri d'être sorti du placard. Je n'avais d'ailleurs pas très bien compris pourquoi Puel s'était passé de lui après la finale contre Paris, alors qu'il affichait de bonnes dispositions depuis le début de l'été. Et qu'il me semblait irréprochable niveau état d'esprit. »