ASSE – SCO Angers (0-0) : les Tops et les Flops du nouveau nul des Verts
Ryad BoudebouzCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
ANALYSE

ASSE – SCO Angers (0-0) : les Tops et les Flops du nouveau nul des Verts

L'ASSE enchaîne un troisième résultat nul consécutif face à Angers (0-0). Le constat est évident, les Verts ne décollent pas.

Les tops

Jessy Moulin redevient déterminant

Depuis plusieurs semaines, Jessy Moulin éprouvait des difficultés à se montrer décisif dans la cage stéphanoise. Au point que le choix de Puel de lui accorder une confiance aveugle était pointé du doigt. Après un clean-sheet face à Dijon, le portier des Verts a confirmé ce soir qu'il retrouvait son influence. Que ce soit en première ou en seconde période, Jessy Moulin a sorti des parades déterminantes face aux attaquants angevins. De quoi le remettre vraiment en confiance.

Boudebouz, meneur de jeu convaincant

Depuis le 21 novembre dernier et la claque reçue face au Stade Brestois (1-4), Ryad Boudebouz attendait une nouvelle titularisation dans l'entrejeu stéphanois. Claude Puel, ce vendredi, a choisi de l'aligner en meneur de jeu derrière Romain Hamouma, au détriment de Wahbi Khazri. Et l'international algérien, ce coup-ci, a affiché un visage séduisant. En première période, surtout, Boudebouz a affiché de l'envie et un vrai poids dans le jeu offensif. Malheureusement, ses tentatives ont été mal payées, notamment une frappe quasi-parfaite détournée par Hamouma

Neyou, un gros travail de l'ombre

Il n'a peut-être pas diffusé l'impression technique épatante qu'il a pu afficher parfois depuis son arrivée à l'ASSE. Mais Yvan Neyou a montré une nouvelle fois, ce soir, à quel point il pouvait être précieux dans le jeu des Verts. Associé à un Camara quelconque, le milieu de terrain camerounais a montré une belle influence à la récupération et dans la relance. En prime, le milieu stéphanois a obligé Bernardoni à deux parades décisives, dont une en toute fin de match.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DE L'ASSE

Les flops

Bouanga, la réussite le fuit toujours

A l'image des Verts qui attendent toujours leur première victoire depuis le succès ramené de Marseille mi-septembre, Denis Bouanga attend depuis la même date de retrouver le chemin des filets. L'attaquant gabonais inspire un manque de réussite constant qu'il n'arrive pas, pour le moment, à surpasser. Pourtant, un joli mouvement en deuxième période aurait mérité mieux. Mais la manière dont il a contré la frappe décisive de Boudebouz montre sa guigne du moment.

Kolodziejczak n'inspire pas la sérénité

Que se serait-il passé si Jimmy Cabot, au terme d'un duel accroché avec Kolodziejczak dans la surface stéphanoise, s'était écroulé au lieu de tenter l'action à tout prix ? Le bras du défenseur stéphanois semblait bien collant et aurait pu se payer cher. Une intervention limite à l'image d'un match où « Kolo » n'a pas été franchement à son avantage... En prime, le défenseur aurait pu raviver son bilan avec un but de la tête, mais il a manqué de réussite.

Nordin comme un fantôme

Il était un des paris de Claude Puel avec Ryad Boudebouz au coup d'envoi de cette rencontre. Aligné sur le côté droit du milieu de terrain auparavant occupé par Zaydou Youssouf, Arnaud Nordin était évidemment attendu pour apporter sa vivacité et sa capacité à faire des différences par le dribble et la vitesse. Il n'en a rien été. Transparent une bonne partie du match, l'ailier stéphanois a laissé sa place en seconde période dans l'indifférence générale.

Pour résumer

Face à une formation d'Angers accrocheuse, l'ASSE n'a pu faire mieux qu'un troisième nul de suite en Ligue 1.

Julien Pédebos
Rédacteur
Julien Pédebos