Pascal Dupraz
Pascal DuprazCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
POMPIER PAS BATISSEUR

ASSE : six mois et puis ciao, Pascal Dupraz met les choses au clair sur son avenir

S'il a accepté la mission de sauver l'ASSE sans se défiler, Pascal Dupraz ne voit vraiment pas au delà sa pige de six mois chez les Verts.

Zapping But! Football Club ASSE : La question de la semaine

S'il est arrivé en remplacement de Claude Puel avec la mission de jouer les pompiers de service en sauvant l'ASSE, Pascal Dupraz ne réclame pas d'avantage aux Verts. Sur Eurosport, l'homme qui a « failli mourir trois fois » et « lutté toute (sa) vie contre la fatalité » a été très clair sur les contours de sa mission.

Il ne souhaite même pas garder sa Golf de fonction !

A quoi rêve-t-il aujourd'hui ? La réponse est terre à terre : « J'ai une voiture de fonction, quelle chance ! Une Golf. On voulait me donner un modèle supérieur mais ça me va bien une Golf. Donc je rêve de rendre ma Golf au soir de la 38e journée et d'aller interroger les deux actionnaires pour leur demander, puisque j'ai maintenu, avec l'ensemble du club, l'ASSE si, de temps à autres, quand je voudrai venir au match, je pourrai faire l'économie de payer ma place au guichet. Parce que le club sera en L1 et je viendrai le voir avec plaisir ».

Ne souhaitant même pas conserver son véhicule de fonction (« Je rendrai la Golf plus propre qu'on ne me l'a donnée et pourtant, elle était nickel avec des pneus neige. Je rends les clés avec le plein parce que j'ai du savoir-vivre et je rentre chez moi »), le Savoyard ne s'attend même pas à une prolongation de contrat : « Ma mission s'arrête fin mai. C'est très bien comme ça. J'ai aussi ma fierté. Je sais que la tâche est difficile mais sinon on ne serait pas venu me chercher. C'est bien, ça me fait du boulot de temps en temps. J'ai une chance terrible et une vie incroyablement riche ».

Dupraz se voit six mois à l'ASSE et puis basta

S'il a accepté la mission de sauver l'ASSE sans se défiler, Pascal Dupraz ne voit vraiment pas au delà sa pige de six mois chez les Verts. Le Savoyard a fait quelques annonces fortes sur ses exigences et ses rêves stéphanois.