Frédéric Antonetti
Frédéric AntonettiCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
AVANT-MATCH

ASSE : son retour dans le Chaudron, les enjeux du match, sa relation avec les supporters stéphanois... Frédéric Antonetti en dit plus

Avant de défier l'ASSE, dimanche, le coach messin s'est confié au Républicain Lorrain. Morceaux choisis...

Zapping But! Football Club ASSE : les Verts sans cellule de recrutement, un problème ?

Sur l'importance de la rencontre

« Est-ce que ce match est un tournant ? Est-ce que c’est un tournant ? Tous les matches désormais, sont des tournants. Il en reste douze et 36 points en jeu. Si on gagne à Saint-Étienne, c’est très bien, il faut continuer. Si on perd, il faut continue quand même... »
 

Sur son plan de jeu

« Il y a un match à jouer avec l’ambition d’être bien organisé, discipliné et de poser des problèmes à notre adversaire. Parce qu’on pose des problèmes à tout le monde ! Mais on n’est pas assez efficace dans le domaine offensif. Être solide est une condition nécessaire pour se maintenir. Il fallait régler ce problème. Maintenant, il faut résoudre un autre souci, plus difficile : se créer un peu plus d’occasions et être plus efficaces. Il faut améliorer nos faiblesses et garder nos atouts. »
 

Sur la forme du FC Metz

« On est toujours dans le coup et on va essayer de se maintenir. Je pense que notre principal problème, c’est la confiance : on ne se lâche pas. On n’y va pas parce qu’on a peur de se faire contrer. Peut-être que si on était plus haut au classement, on oserait plus, on tenterait plus. C’est de notre faute si on est dans cette situation. Les Verts ont redressé la barre parce qu’ils ont réussi à gagner des matches 1-0 ou à retourner des situations en fin de match. C’est un bon exemple à suivre. »

 

Sur les supporters stéphanois

« On va jouer devant près de 35 000 spectateurs à Geoffroy-Guichard mais on a joué devant 65 000 personnes à Marseille et on a fait un bon match. Personnellement, je suis toujours content de jouer dans des stades pleins. En plus, j’ai de très bons souvenirs de ce public stéphanois même s’il ne nous a pas toujours ménagés. C’est un vrai public de football qui est derrière son équipe. »

Pour résumer

« On va jouer devant près de 35 000 spectateurs à Geoffroy-Guichard mais on a joué devant 65 000 personnes à Marseille et on a fait un bon match. Personnellement, je suis toujours content de jouer dans des stades pleins. En plus, j’ai de très bons souvenirs de ce public stéphanois même s’il ne nous a pas toujours ménagés. C’est un vrai public de football qui est derrière son équipe », a confié Antonetti.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.