par Benjamin Danet
Ligue 1

ASSE - Stade Rennais : les Bretons en balade à la pause

Depuis 13 heures, au stade Geoffroy-Guichard, l'ASSE, dernière au classement de Ligue 1, accueille le Stade Rennais. Au terme des quarante-cinq premières minutes de la rencontre, ce sont logiquement les joueurs de Genesio qui sont devant.

Zapping But! Football Club ASSE - OL: Le debrief d'après match

Du rythme, de l'intensité et de réelles envies d'aller de l'avant, tel était le contenu de ce ASSE-Stade Rennais dès le début du match. Avec une première occasion stéphanoise au prix d'un bon centre de Kolo, sur son côté gauche, et une tête trop écrasée de Krasso (3e). Les Rennais, techniques, n'étaient pas en reste avec une frappe non cadrée de Majer (5e).

Les joueurs de Claude Puel, conscients qu'ils doivent prendre des points, tentaient de joueur haut et d'effectuer un solide pressing. Jean-Philippe Krasso, trouvé sur le côté droit, s'offrait un rush sublime en solitaire avec un festival technique et plusieurs rennais éliminés dans la surface de réparation, avant de ne trouver personne sur son centre (15e). Khazri, lui, ouvrait bel et bien le score, avant d'être logiquement sanctionné pour une position de hors-jeu (19e).

Le premier but, et cette fois validé par la VAR, était bel et bien à mettre air crédit des Rennais. Sur une ouverture de Majer, Terrier, couvert par Nadé, trompait Green lors d'un face à face (0-1, 23e). On retrouvait les deux mêmes joueurs du SRFC pour le but du break, inscrit cinq minutes plus tard. Côté gauche, Majer délivrait une passe merveilleuse pour Terrier qui reprenait en talonnant face à Green, impuissant (0-2, 28e).

Juste avant la pause, et sur un nouveau caviar de Majer, c'est Assignon qui s'y prenait à deux fois, dans le côté droit de la surface de réparation, pour tromper Green. Un but qui était en réalité inscrit par Maçon contre son camp (0-3, 45e).

Pour résumer

Depuis 13 heures, au stade Geoffroy-Guichard, l'ASSE, dernière au classement de Ligue 1, accueille le Stade Rennais. Au terme des quarante-cinq premières minutes de la rencontre, ce sont logiquement les joueurs de Genesio qui sont devant.

Benjamin Danet
Rédacteur
Benjamin Danet