par Benjamin Danet
Constat

ASSE - Stade Rennais : pourquoi les Verts se sont couverts de honte

Depuis 13 heures, au stade Geoffroy-Guichard, l'ASSE, dernière au classement de Ligue 1, accueillait le Stade Rennais. Au terme de la rencontre, les Rennais se sont offerts une belle balade pendant que les Verts ont touché le fond.

Zapping But! Football Club L'AS Saint-Etienne : La question du jour

Krasso, comme un symbole

Il serait sévère, et même injuste, d'écrire que Jean-Philippe Krasso a raté tout ce qu'il a entrepris. Au contraire, l'ancien joueur de National s'est parfois montré à son avantage au cours des 45 premières minutes et, notamment, sur un festival technique dans la surface de réparation rennaise (15e). Problème, Krasso manque systématiquement son dernier geste. Il n'a pas su reprendre un bon centre de Kolo de la tête (3e). Il a raté son centre et, donc, la dernière passe, sur l'action précédemment évoquée. Et, trop souvent, il manque son contrôle, ou son coup de rein, pour déséquilibrer les défenseurs adverses. Krasso, bien entendu, n'a pas l'exclusivité de ce triste constat. Car Khazri, et Nordin, qui se sont montrés volontaires et même dangereux lors du premier quart d'heure ont tous échoué dans leurs derniers gestes. Difficile, dans ces conditions, de marquer des buts. Surtout face à une formation rennaise aussi en confiance et douée techniquement.

Derrière, c'est passoire-land

Déjà pas très bons, les défenseurs de l'ASSE ont également perdu l'un des leurs en début de match : Harold Moukoudi, qui s'est plaint d'une douleur à l'ischio. On ne sait si cet énième coup dur est la cause du désastre défensif des Verts, mais force est de constater que les Rennais n'ont pas eu de mal pour se procurer une kyrielle d'occasions en première période et marquer trois buts. Nadé n'est jamais bien place, Maçon laisse trop d'espace à son vis-a-vis et Son est sans cesse éliminé en un-contre-un. A se demander, parfois, si les joueurs ont es automatismes.

Aouchiche ne sert à rien

Les semaines passent et le constat demeure : Adil Aouchiche n'apporte rien à l'ASSE. Le soi-disant bon technicien du PSG n'élimine personne en individuel, rate tout ce qu'il entreprend balle au pied et ne défend pas. Et lorsqu'il s'agit de cadrer une frappe aux 20 mètres, là-encore, l'ancien parisien touche le fond. On se demande encore pourquoi Claude Puel lui maintient sa confiance. Un Puel qui est responsable de sa venue dans le Forez. Et donc de son échec.

Pour résumer

Depuis 13 heures, au stade Geoffroy-Guichard, l'ASSE, dernière au classement de Ligue 1, accueillait le Stade Rennais. Au terme de la rencontre, les Rennais se sont offerts une belle balade pendant que les Verts ont touché le fond.

Benjamin Danet
Rédacteur
Benjamin Danet