ASSE : Trauco, c'est le Pérou !
Miguel TraucoCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
EMBELLIE

ASSE : Trauco, c'est le Pérou !

Selon nos informations, Claude Puel a décidé de maintenir sa confiance en Miguel Trauco et de ne pas recruter un latéral gauche cet hiver.

Zapping But! Football Club ASSE : l'hommage des Verts à Loïc Perrin

A nouveau titularisé mercredi dernier, Miguel Trauco a livré un bon match à Monaco, avec l'ASSE. C'est le cas depuis que le Péruvien a été sorti du placard par Claude Puel. Après une fin de saison dernière délicate et un été où il avait été poussé vers le départ, en vain, l'ancien joueur de Flamengo donne satisfaction. « Il a fait des progrès sur l'aspect défensif », avait expliqué Puel fin novembre. Depuis, Trauco a confirmé. Et il en recueille les fruits.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Il a gagné sa place

Selon nos informations, il n'est plus question d'un départ. Ni de recruter un joueur à son poste. Puel a en effet demandé à Jean-Luc Buisine et à la cellule de recrutement de ne plus rechercher un latéral gauche, afin de concentrer les recherches sur deux postes, exclusivement : un défenseur central et un avant-centre. Ce qui montre bien que Trauco a gagné sa place chez les Verts. Où Yvann Maçon ne devrait pas rejouer de la saison. Et où Gabriel Silva, décevant les rares fois où il a été en mesure de jouer, lui qui passe le plus clair de son temps à l'infirmerie depuis des mois, ne sera pas retenu. Le Brésilien avait prolongé il y a un an et demi, jusqu'en juin 2023.

Piazza l'a défendu

Dans le média péruvien El Comercio. L’emblématique défenseur argentin de la grande époque Oswaldo Piazza a expliqué qu'il avait défendu la cause de Trauco auprès de Claude Puel et Bernard Caïazzo. « J’aiparlé avec son coach Claude Puel, je lui ai dit: « Pourquoi ne pas titulariser Trauco et l’habituer à être au marquage plutôt qu’à se projeter ? ». Il m’a dit qu’il allait essayer », a confié Piazza. Avant d'ajouter : « J’ai également parlé avec le président Bernard Caiazzo pour intercéder en la faveur de Trauco, mais je l’ai fait avec le plus grand respect. Je pense que Miguel a eu un apprentissage très accéléré à Saint-Étienne. En sélection sa force était de se projeter, de centrer et de faire des passes décisives. Il n’était pas un joueur de marquage et je l’ai remarqué quand je l’ai vu disputer ses matchs à Saint-Étienne, il semblait assez faible dans le marquage ».  Une lacune que le n°13 des Verts a corrigée sur cette fin d'année depuis que Puel a fait appel à lui. Alors, merci qui ?