ASSE : un nouveau statut pour Moueffek à l'aube du derby contre l'OL ?
Moueffek, ici à StrasbourgCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
JEUNE

ASSE : un nouveau statut pour Moueffek à l'aube du derby contre l'OL ?

Titulaire au milieu de terrain pour la première fois de la saison à Strasbourg (0-1), Aïmen Moueffek s'est montré à son avantage à la Meinau au sein d'une équipe décimée par le Covid.

Un pépin physique qui vient entacher sa prestation convaincante... Sorti sur blessure (63e) après avoir ressenti une gêne au genou, un simple coup apparemment, Aïmen Moueffek a dû quitter ses coéquipiers pour la dernière demi-heure lors de la défaite des Verts à Strasbourg (0-1) dimanche dernier, lui, qui n'a pas été épargné par les blessures notamment aux ischios ces dernières saisons. Frustrant pour le milieu de terrain de 19 ans, qui réalisait jusque-là une très belle partie.

Et d'autant plus qu'il était aligné pour la première fois à son poste de prédilection. Pour ses débuts en Ligue 1, le natif de Vienne avait remplacé Mathieu Debuchy au poste d'arrière droit à Marseille (2-0), le 17 septembre dernier. Il avait ensuite assuré l'intérim à ce poste pendant quatre rencontres, étant même aligné dans le couloir gauche à Metz (0-2, 25 octobre).

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Il n'avait plus été titulaire depuis le 1er novembre

A Strasbourg, Moueffek a connu sa 8e apparition sous le maillot stéphanois. Sa dernière titularisation remontait au 1er novembre, avec la réception de Montpellier (0-1). Un temps de jeu assez faible, donc. À titre de comparaison, Lucas Gourna (17 ans) est lui apparu à 16 reprises. En décembre, Claude Puel avait donné des éléments de réponse...

«Comme beaucoup de joueurs, Aïmen a encore beaucoup de choses à apprendre. C'est un joueur qui a certaines qualités mais il y a un groupe qui vit. Je ne l'ai pas encore utilisé à son poste de prédilection. Il a rendu services en défense, mais il est trop statique et n'a pas assez une bonne relance.» Des reproches qui n'avaient pas dû remonter le moral de l'ancien vainqueur de la Gambardella, déjà déçu de son utilisation. Mais à la Meinau, le numéro 34 des Verts a eu la meilleure des réponses, montrant tout son potentiel de « box to box ». Dès les premières minutes, il est parvenu à casser les lignes adverses et c'est lui qui a obtenu le penalty manqué par Ryad Boudebouz (10e).

« Je suis là pour jouer »

Avec son engagement physique et sa capacité à se projeter, Moueffek a été précieux, harcelant constamment ses adversaires. Il a été le joueur stéphanois qui a provoqué le plus de fautes à Strasbourg avec 5 fautes subies. Il a aussi été le Vert qui a gagné le plus de duels (10) et celui qui a réussi le plus de dribbles (2). « Cela m'a fait plaisir de rejouer à mon poste au milieu. Je préfère jouer au milieu, mais le coach me met où il veut, à droite, à gauche, au milieu. Moi je suis là pour jouer », a commenté le joueur à sa sortie des vestiaires. Entré en jeu en fin de rencontre à Lyon (1-2), l'Isérois avait été à son avantage cinq jours plus tard lors du match amical contre Grenoble (3-2), le 13 novembre, à L'Etrat.

En vain puisqu'il n'avait ensuite plus été revu jusqu'à ses 8 minutes disputées contre le PSG (1-1) il y a deux semaines. Ce qui n'est pas sans soulever certaines interrogations, et notamment auprès des supporters. Après sa prestation en Alsace, les cartes seront-elles redistribuées ? Derrière le duo Neyou-Camara, le natif de Vienne a en tout cas marqué des points, à l'instar de Lucas Gourna-Douath contre Paris. Et ce alors que Zaydou Youssouf peine toujours à retrouver son niveau, un an après son opération du genou.