Ghislain Printant
Ghislain PrintantCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
COACH

ASSE : une grosse boulette de Caiazzo et Romeyer dénoncée

Selon Fabrice Grange, l'ancien coach des gardiens de l'ASSE, la direction du club forézien n'aurait pas dû congédier Ghislain Printant il y a deux ans et demi...

Zapping But! Football Club ASSE : La question de la semaine

Dans un long entretien à Poteaux Carrés, l'ancien entraîneur des gardiens de l'ASSE Fabrice Grange a estimé que les dirigeants stéphanois avaient fait une erreur en remplaçant Ghislain Printant par Claude Puel il y a deux ans et demi. « Aujourd’hui, Ghislain Printant, c’est huit matchs, huit points, a-t-il confié. Avec une préparation où il a été obligé d’aller aux États-Unis, avec des joueurs revenus tardivement, mais au moment où on lui dit que c’est fini, il était à huit points en huit matchs. Sur les deux années qui ont suivi, au bout de huit matchs, on avait combien de points ? Ghislain c’est un travailleur, un grand travailleur. C’est quelqu’un qui travaille, qui depuis sa plus tendre enfance est supporter des Verts. Il était à Glasgow. Quand il a pris Saint-Étienne et qu’on lui a proposé le poste, il a tout fait pour que ça marche. Et je pense que si on lui avait laissé un peu de temps, on terminait dans les dix premiers, voire les sept premiers sans problème. Le côté claquettes machin truc, ça n’existait pas. » Dont acte.

 

Pour résumer

Dans un long entretien à Poteaux Carrés, l'ancien entraîneur des gardiens de l'ASSE Fabrice Grange a estimé que les dirigeants stéphanois avaient fait une erreur en remplaçant Ghislain Printant par Claude Puel il y a deux ans et demi. « Aujourd’hui, Ghislain Printant, c’est huit matchs, huit points. Je pense que si on lui avait laissé un peu de temps, on terminait dans les dix premiers, voire les sept premiers sans problème.»

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS