ASSE : une grosse injustice qui frappe les Verts bientôt réparée ?
Bernard Caïazzo (ASSE)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
ESPOIRS

ASSE : une grosse injustice qui frappe les Verts bientôt réparée ?

Le co-président de l’ASSE Bernard Caïazzo se frotte les mains à l’idée de voir la Ligue envisager de faire évoluer le protocole sanitaire concernant le nombre de spectateurs dans les stades.

Bernard Caïazzo a peut-être parler trop vite. Jamais avare de bons mots dès lors qu’il sent une injustice toucher l’ASSE, le co-président du club ligérien a tôt fait de monter au créneau pour protester contre la jauge fixée à 5000 spectateurs dans les stades en raison de la crise du Covid-19 (sauf dérogation). 

« La jauge autorisée à 9 000 pour le Stadium de Brive à l'occasion de la reprise du Top 14 de rugby. À un moment, les supporters de football de manière générale se posent la question d'un traitement particulier pour le football qu'on a beaucoup de mal à comprendre. Est-ce que c'est normal qu'on autorise 5 000 supporters dans un stade de 6 000 places, mais pour un stade de 80 000 places comme le Stade de France, on autorise 5 000 supporters, pourquoi cette distorsion ? », s'est agacé le président du Conseil de Surveillance des Verts.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

« On a toutes les chances d’obtenir une hausse de la jauge au stade »

Pas plus tard que ce dimanche, ce même Caïazzo a semble-t-il mis de l’eau dans son vin et a retrouvé de l’espoir face à une possible évolution du protocole sanitaire creusée en haut lieu. « Les matchs seront maintenus tant que 20 joueurs sur un effectif de 30 seront testés négatifs, a glissé l’homme fort de l’ASSE dans Le Progrès. On a obtenu ce qu’on voulait car on a fait un groupe spécial avec Xavier Thuilot et d’autres clubs, ainsi que deux médecins, du PSG et de l’OL. On a pu apporter la contradiction sur le plan médical. On a la certitude que le virus a muté et les organisations de santé ne veulent pas le reconnaître. Dans un deuxième temps vient la question des jauges. On espère sincèrement. On a toutes les chances d’obtenir, à l’image du rugby, une hausse de la jauge au stade. »