Brest – ASSE (4-1) : Pourquoi Puel s'est vraiment trompé dans son coaching
Alpha SissokoCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
ANALYSE

Brest – ASSE (4-1) : Pourquoi Puel s'est vraiment trompé dans son coaching

Claude Puel a une nouvelle fois étonné par son onze de départ aligné à Brest (1-4). Des choix surprenants qui n'ont pas payé... Analyse.

En s'inclinant à Brest (1-4), l'ASSE a perdu pour une septième fois d'affilée, égalant ainsi la plus longue de série de défaites de son histoire... Et ce ne sont pas les choix de Claude Puel dans son onze de départ qui ont permis de stopper l'hémorragie. Dépassés en première mi-temps, les Verts ont encaissé quatre buts sur les quatre premiers tirs cadrés des Brestois. Sur le premier, Alpha Sissoko, aligné au poste de latéral gauche, avait perdu le ballon.

De retour de blessure, l'ex-Clermontois a souffert pendant 45 minutes. En difficulté dans les duels et souvent en retard dans son marquage, il n'a pas été au niveau. Habitué à jouer sur le couloir droit, il a été remplacé dès la mi-temps par Miguel Trauco.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Boudebouz n'a rien changé...

Pour sa première apparition de la saison dans le groupe, Ryad Boudebouz a été aligné d'entrée, au profit d'Adil Aouchiche, à Brest. L'Algérien a apporté du danger sur ses coups de pied arrêtés, et il a même délivré une passe décisive à Mahdi Camara sur un coup-franc bien tiré. Mais avec seulement 45 minutes dans les jambes, disputées contre Grenoble (3-2) en match amical une semaine plus tôt, le natif de Colmar a manqué de rythme. Dans un match où les Verts ont été trop peu dangereux offensivement, Boudebouz aurait pu toutefois réduire le score en seconde période, sur une tête dans la surface adverse, qui ne passa pas très loin du cadre (66e). Un retour en demi-teinte, donc.

Sissoko pas au niveau, Gourna-Douath encore tendre

Comme face à l'OL (1-2), Lucas Gourna-Douath (17 ans), lui, a été aligné dans l'entrejeu aux côtés d'Yvan Neyou. Pour sa deuxième titularisation en Ligue 1, le pur produit stéphanois a éprouvé beaucoup plus de difficultés que face aux Lyonnais. Il a été fébrile à l'impact et à la peine dans ses transmissions.

S'il avait montré dans le derby qu'il savait mettre de l'engagement physique, peut-être un peu trop par moments, il a surtout montré à Brest qu'il était encore tendre. Sur l'action de l'ouverture du score, il se fait facilement éliminer par Romain Faivre. Et c'est également lui qui perd le ballon qui aboutit ensuite au quatrième et dernier but breton. Ce qui a incité Puel à le sortir lui aussi la mi-temps.

Youssouf pas à son aise en tant qu'ailier

Autre choix contestable du Castrais : le positionnement de Zaydou Youssouf. Aligné à Lyon au poste d'ailier droit dans le 4-4-2 de Puel, l'ancien bordelais a démarré la rencontre côté gauche en Bretagne. Pas habitué à evoluer à ce poste, il n'a pas réussi à apporter du danger dans le camp brestois. Et son repositionnement sur le côté droit dans le second acte n'a pas changé sa copie, même s'il a terminé la rencontre. Ce qui, d'ailleurs, a pu surprendre, là aussi, Puel préférant sortir tour à tour Abi, Bouanga et Boudebouz, plus offensif que lui, alors que l'ASSE devait courir après le score...