FC Sochaux - ASSE (1-0) : pourquoi les Verts ont été en dessous de tout à Sochaux
Credit Photo - Icon SPORT
par Benjamin Danet
Coupe de France

FC Sochaux - ASSE (1-0) : pourquoi les Verts ont été en dessous de tout à Sochaux

L'ASSE disputait ce soir son 32e de finale de Coupe de France contre le FC Sochaux. Résultat, une élimination d'entrée avec une formation incapable de marquer face à une formation de Ligue 2.

Zapping But! Football Club ASSE : les 10 plus grosses ventes de l'histoire

45 premières minutes catastrophiques

Si les supporters des Verts espéraient, depuis dimanche dernier, assister à la guérison de leur équipe, ils n'ont vraiment pas été servis. Car quelques jours après la victoire face au FC Metz, sur un but de Hamouma, les hommes de Puel ont cette fois proposé une bouillie de football. Avec, dans l'ordre, une erreur de débutant de Pape Cissé, qui perd le ballon aux abords de sa propre surface de réparation en raison d'un contrôle et d'un dribble raté, une ouverture du score logique des Sochaliens et un festival de gestes ratés. En dépit de la possession, les Verts, 45 minutes durant, n'ont rien fait avec le ballon, accumulant les tirs non cadrés (Youssouf notamment), les centres imprécis (Trauco, Nordin) et les courses dans le vide de Charles Abi. Impossible, dans ces conditions, de revenir au vestiaire avec la satisfaction du devoir accompli. 

Boudebouz, Youssouf, Monnet-Paquet, des choix et...des échecs

Si Claude Puel craignait, avec la Coupe de France, de devoir effectuer des choix compliqués à l'avenir, il peut être soulagé. Car aucun des joueurs relancés ce soir dans le Doubs n'a convaincu. Loin de là, même. Ryad Boudebouz, certes bon technicien, a sans cesse ralenti le jeu et n'a pas été en mesure de créer un seul décalage avant qu'il ne sorte à l'heure de jeu. Peu probable que l'Algérien parvienne à revenir comme titulaire dans les prochains jours. Considération similaire pour Kévin Monnet-Paquet qui, offensivement, n'a strictement rien apporté sur son coté droit. Quant à Youssouf, qui lui est resté sur la pelouse tout au long de la rencontre, il continue d'être le fantôme de la saison dernière, incapable de cadrer une frappe ou même d'éclairer le jeu. Consternant.

73 minutes à attendre pour la première occasion de but...

Prenez une kyrielle d'attaquants, estampillés Ligue 1 et face à une équipe de Ligue 2. Mettez-y les noms suivants, Abi, Nordin, Khazri, Modeste, et vous attendez logiquement quelques occasions franches. Pas à l'ASSE qui tenez-vous bien, a attendu la 73e minute pour se créer une occasion digne de ce nom. A la suite d'un coup-franc de Aouchiche, et d'une déviation de Kolo, Youssouf reprenait du pied droit et butait sur le gardien souchalien, auteur d'une magnifique parade. Ce fut, dans le jeu, la seule occasion des Verts, eux qui auraient pu égaliser sur un coup-franc de Wahbi Khazri (81e). Eux qui ont attendu les dix dernières minutes de la rencontre pour enfin presser et se ruer sur le but adverse. Mais, une fois encore, lorsque vous manquez cruellement d'inspiration, et de justesse, il est difficile de se sortir du piège. L'ASSE est tombée dedans à Sochaux.