RC Strasbourg – ASSE (1-0) : la jeunesse verte s’arrache, Boudebouz craque
RC Strasbourg - ASSECredit Photo - Icon Sport
par Mathias Merlo
ANALYSE

RC Strasbourg – ASSE (1-0) : la jeunesse verte s’arrache, Boudebouz craque

Décimée par la Covid-19, l’ASSE a montré un beau visage face au RC Strasbourg (1-0). Pas assez réalistes, les Verts ont été défaits sur un but d’Ajorque.

Beaucoup d’observateurs prédisaient l’enfer à l’ASSE, cet après-midi, à la Meinau. Mais, face à un RC Strasbourg quasiment au complet, les Verts ont vendu chèrement leur peau avant de craquer devant Ajorque (29e) Des jeunes ont brillé, un cadre a failli… Ce sont les tops et les flops. 

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DE L’ASSE

Les TOPS

Aïmen Moueffek, de l’énergie à revendre ! 

À 19 ans, Aïmen Moueffek a prouvé à Claude Puel qu’il pouvait compter sur lui. Dans l’entrejeu le natif de Vienne a rayonné grâce à ses passes et ses courses à haute intensité. Constamment, il a essayé de se projeter derrière les défenseurs centraux alsaciens. En défense, il n’a rien lâché en harcelant les adversaires directs. Il a obtenu le penalty manqué par Boudebouz (10e), qui aurait pu lancer les Verts après un bon début de match. Malheureusement, il est sorti blessé à un genou (64e). 

Mahdi Camara, taille patron !

À la Meinau, il a fait honneur à sa réputation de couteau suisse. Dans une position inhabituelle de défenseur central, Mahdi Camara a été très efficace. Il s’est imposé à de très nombreuses reprises dans son duel face à Habib Diallo. Il a réalisé plusieurs sauvetages salvateurs notamment face à ce même Diallo (29e) et Ahoulou (64e). Une belle expérimentation qui pourrait se renouveler à l’avenir. 

Lucas Gourna-Douath, symbole d’une jeunesse courageuse ! 

Il est l’une des plus belles promesses de l’ASSE. Cette après-midi, à la pointe basse du losange de Claude Puel, Lucas Gourna-Douath a excellé dans la relance. Il a cassé de nombreuses lignes. Sur le bon tempo, à l’image de Moueffek et Gabard, il s’est dépouillé défensivement. Bien sûr, il aurait pu monter plus rapidement pour empêcher Kenny Lala de centrer sur le but d’Ajorque. Néanmoins, avec ses comparses, il a tenu la dragée haute à des expérimentés de la Ligue 1 (Aholou, Thomasson)

Les FLOPS

Ryad Boudebouz, un penalty qui coûte cher

À la Meinau, Boudebouz était, de loin, l’élément des Verts avec le plus d’expérience. Malheureusement, forcément, son penalty complètement raté n’a pas permis aux Verts de valider un début de match séduisant. Alors qu’il avait pris Kawashima à contre-pied, l’ex-Montpelliérain a placé son ballon largement au-dessus de la transversale. Il a également mal géré un trois contre trois avant la pause qui aurait pu permettre aux Stéphanois d’égaliser. Un peu mieux en seconde période, l’Algérien a déçu. Il a été remplacé peu après l’heure de jeu (64e). 

Alpha Sissoko, un déchet technique problématique 

Titulaire sur le flanc droit, Sissoko a vécu une première période très compliquée. Dépassé par les offensifs strasbourgeois (Thomasson, Ajorque), il doit hausser son niveau sur le plan technique. Sur une passe mal appuyée, interceptée par Ajorque, Jessy Moulin lui a sauvé la mise grâce à une sortie rapide (17e). Plus tard, un mauvais dégagement vers l’avant a mis en danger ses partenaires. Encore une fois, il a pu compter sur son gardien qui s’est interposé devant une tête d’Ajorque (56e). L’ex-Clermontois a su un peu plus se montrer à son avantage, notamment offensivement, dans le second acte.