ASSE : Aouchiche, Maçon, Neyou... L'éloge du « low cost »
Credit Photo - Icon Sport
par La rédaction
BONNES AFFAIRES

ASSE : Aouchiche, Maçon, Neyou... L'éloge du « low cost »

Recrutés pour des montants peu onéreux, Yvann Maçon, Yvan Neyou et Adil Aouchiche se montrent à leur avantage en ce début de saison réussi par les Verts. Ils ont confirmé dimanche dernier, face à Nantes.

500 000 euros, un prêt avec une option d'achat inférieure à 400 000 euros et une arrivée gratuite (prime à la signature), voici les montants que l'ASSE a déboursé pour attirer dans ses rangs trois jeunes joueurs à fort potentiel : Yvann Maçon, Yvan Neyou et Adil Aouchiche. Des recrues qualifiées de ''paris'' par certains supporters stéphanois. Mais des paris qui s'avèrent en ce début de saison concluants.

Premier but pour Aouchiche

Claude Puel s'est longtemps battu pour obtenir l'arrivée d'Adil Aouchiche. Après avoir inscrit un but dès son premier match sous le maillot vert, en amical face à Bordeaux (4-2), le Titi parisien avait ensuite marqué le pas lors des rencontres suivantes, face à Rennes (0-3) et Angers (0-1). Et pour ses débuts en Ligue 1 avec les Verts, le milieu de terrain de 18 ans, a laissé entrevoir des qualités techniques évidentes, mais son manque d'expérience s'est fait ressentir. Les trois premières rencontres sont également venus rappeler qu'il lui faudra se remplir un peu plus physiquement pour peser davantage sur le jeu de son équipe. Mais face à Nantes, il est monté en puissance. Buteur dès l'entame de match, sur une passe de Neyou, Aouchiche s'est tout de suite mis en confiance. Très disponible sur le terrain, l'ex-Parisen a amené de la verticalité au jeu stéphanois, de par ses dribbles et ses passes. C'est lui qui délivre la dernière passe sur le deuxième but splendide inscrit par Maçon. De bon augure pour la suite.

 

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

Maçon confirme

Première recrue de l'ère Puel, Yvann Maçon (21 ans) est arrivé l'hiver dernier dans le Forez, en provenance de Dunkerque. Titulaire au poste de latéral gauche depuis le début de saison, le Guadeloupéen progresse à une vitesse fulgurante. Au fil des rencontres, il montre qu'il a le niveau pour s'installer à ce poste sur le long terme, même si son poste de prédilection est latéral droit. ''Je travaille mon pied gauche. C'est important. Je sais que ça passe par là, qu'il faut que je progresse. Ça commence à venir'', avait-il déclaré dans une interview exclusive accordée à But ! Saint-Étienne. Déjà très costaud contre Lorient et Strasbourg, il avait parfaitement muselé Florian Thauvin face à l'OM (2-0). Agressif sur le porteur du ballon, le latéral polyvalent n'hésite pas à créer des différences devant. Et sa lourde frappe (66e), du pied droit, est venue récompenser ses efforts offensifs. Son premier but en L1. Et quel but ! Il avait déjà marqué avec l'ASSE, en amical contre Nice (4-1), où il était venu tromper Benitez d'une frappe croisée, à la suite d'un long sprint.

Neyou, la très bonne pioche ?

Les rencontres défilent et Neyou (23 ans) est toujours aussi performant. Arrivé sur la pointe des pieds en provenance de la réserve de Braga, en D2 portugaise, Yvan Neyou a tout de la bonne trouvaille. Impressionnant lors de ses 45 minutes disputées face au PSG, lors de la finale de la Coupe de France (0-1), le Camerounais s'impose comme un titulaire au milieu de terrain. 4 matches de L1 et 4 titularisations. Séduisant lors des trois premiers matches, celui qui est notamment passé par le centre de formation d'Auxerre et Sedan, l'a une nouvelle fois été contre Nantes.

Passeur décisif sur le but d'Aouchiche, Neyou a encore impressionné par son aisance technique, ses récupérations, ses sorties de balle, mais aussi par sa capacité à se projeter rapidement vers l'avant en cassant les lignes.

Sorti sur une blessure à la clavicule (79e), son absence sera forcément un coup dur pour le milieu stéphanois. Lui, qui est à n'en pas douter l'une des très bionnes pioches du Mercato estival.

Yohann GIL