ASSE, Girondins : Fabrice Grange fait une incroyable révélation sur son passage chez les Verts !
Fabrice Grange (Girondins)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
FAUX DÉPART

ASSE, Girondins : Fabrice Grange fait une incroyable révélation sur son passage chez les Verts !

L’ancien entraîneur des gardiens de l’ASSE Fabrice Grange, désormais aux Girondins de Bordeaux, est revenu sur son passage chez les Verts. Notamment sous l’ère Christophe Galtier.

Fabrice Grange a longtemps été relié à Stéphane Ruffier à l’ASSE. Et pourtant, c’est sans le portier basque que l’entraîneur des gardiens est parti officier aux Girondins de Bordeaux cette saison après avoir trouvé un accord avec les Verts.

Depuis, Grange fait un travail remarquable auprès de Benoît Costil, qu’il réussit à maintenir au très haut niveau. Cela ne l’empêche pas de revenir sur son long passage à l’ASSE (2012-2020) où il a notamment œuvré avec Christophe Galtier. Les deux hommes étaient fortement appréciés... à l’étranger.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'ASSE

« Peu de gens le savent : on a été contactés par un club étranger »

« À Saint-Étienne, peu de gens le savent: on a été contactés par un club étranger, explique Grange dans France Football. Moi, j’étais très tenté ! Je lui dis:  “Galette, il faut qu’on y aille!” Lui me répond : “Moi aussi, j’aimerais y aller mais, ici, on m’a donné ma chance et sans approbation du président, je n’irai nulle part!” Il a eu cette fidélité envers le club qui lui a donné l’opportunité d’être entraîneur numéro 1. »

Galtier a parfaitement géré la finale de la Coupe de la Ligue 2013

Très sensible à la personnalité entière de l’actuel entraîneur du LOSC, l’ancien coach des gardiens de l’ASSE a gardé un souvenir impérissable de la finale de la Coupe de la Ligue 2013... remportée par des Verts drivés de main de maître par Galtier. « Tout le monde voyait la victoire finale mais tout ce qui a été invisible et qui a mis l’équipe dans les meilleures conditions lui est dû, a-t-il ajouté. Il a consulté des gens qui ont gagné des finales, il a consulté pour la gestion de l’environnement stéphanois, pour les places. Parce qu’il savait que techniquement, les choses étaient OK mais qu’il fallait un contexte favorable pour les joueurs. Pour cette finale, il s’est nourri de tout et pas seulement de foot. »