ASSE – INFO But ! Mercato : Mostafa Mohamed et Todibo, c'est mal barré !
Jean-Clair TodiboCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
NEGOS

ASSE – INFO But ! Mercato : Mostafa Mohamed et Todibo, c'est mal barré !

Ce lundi, les dernières infos n'incitent pas à l'optimisme pour le Mercato de l'ASSE, les négociations semblant s'enliser pour ces deux dossiers les plus chauds...

L'été dernier, Claude Puel avait demandé deux joueurs pour renforcer l'ASSE : un défenseur et un attaquant. A ce jour, lundi 25 janvier, à une semaine de la fermeture du Mercato hivernal, il n'a encore ni l'un, ni l'autre. En octobre dernier, l'ASSE avait échoué de peu pour finaliser les prêts de William Saliba et Mbaye Niang. Et cet hiver, après le prêt de Saliba à Arsenal, le club forézien explore plusieurs pistes pour renforcer sa défense centrale, orpheline de Wesley Fofana et de Panagiotis Retsos, constamment blessé.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Todibo à d'autres priorités

Après le refus de Trabzonspor de libérer Edgard Ié, l'ASSE a sondé Jean-Clair Todibo. Prêté par le FC Barcelone au Benfica, l'ancien toulousain manque de temps de jeu au Portugal, ce qui déplait au joueur comme au Barça qui lui cherche un autre point de chute cet hiver pour relancer sa carrière. Mais l'ASSE, qui n'a pas les moyens de verser l'intégralité du salaire du Français, n'est pas seule sur le coup. Selon le Corriere dello Sport, Parme, Benevento et surtout la Lazio suivraient avec attention le joueur, tout comme Nice. Et l'Italie aurait les faveurs du défenseur. Pas gagné, donc, alors que le Mercato fermera ses portes dans une petite semaine...

Zamalek a fermé la porte pour Mostafa Mohamed

En attaque, la situation est toujours bloquée pour le feuilleton de l'hiver, chez les Verts, à savoir bien sûr le transfert de Mostafa Mohamed, l'attaquant égyptien. A 23 ans, le joueur, en fin de contrat en juin 2022, avait donné sa priorité à l'ASSE dès l'ouverture du marché. Mais le dossier a été perturbé par des intermédiaires, ce dont s'est ouvertament plaint Roland Romeyer. Non sans conséquences puisque les dirigeants de Zamalek, agacés par les menaces du président stéphanois, avaient mis un terme aux négociations. Suite aux excuses de Jean-Luc Buisine, celles-ci ont pu reprendre la semaine dernière, mais le dossier n'en demeurait pas moins compliqué. En début de semaine, alors que Mohamed, également dans le viseur de Galatasaray, avait rejoué avec Zamalek un mois après avoir engagé un bras de fer pour quitter le club cairote, l'ASSE proposait toujours un transfert de l'ordre de 4 M€ avec un pourcentage à la revente. Mais Zamalek demandait à ce que le paiement soit effectué comptant alors que les dirigeants stéphanois demandaient deux versements. a évoqué hier le cas de son avant-centre Mostafa Mohamed dans une interview accordée à On Time Sports 2 relayée cette nuit sur btolat. La porte était même définitivement fermée selon un membre du comité exécutif de Zamalek, Ibrahim Abdullah, dans Btolat. « Nous avons été surpris par le grand nombre de rumeurs circulant sur la nouvelle offre que Galatasaray aurait envoyée, nous avons déjà dit à ce club que le joueur ne voulait pas jouer avec eux. Nous n'avons pas fermé la porte à un départ de Mostafa Mohamed, mais nous avons fermé la porte aux Français de Saint-Étienne de façon définitive. Mostafa est l'attaquant de notre équipe et de la sélection égyptienne, il est sous contrat avec nous et nous ne le lâcherons pas à un petit prix, et il ne partira qu'en cas d'offre appropriée. »