Laurent Batlles
Laurent BatllesCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
MAG

ASSE : Laurent Batlles, une philosophie en 4 commandements

Dans son projet pour l'ASSE, Laurent Batlles sait déjà où il veut aller. De la construction de son effectif en passant par son plan de jeu et ses liens avec les directions ou les Ultras, le coach de 46 ans voit très bien où il veut aller. Ses 4 commandements :

Zapping But! Football Club ASSE : top 10 des valeurs marchandes des Verts

S'appuyer sur des hommes de confiance

Peut-être un peu rancunier (on l'a vu avec Julien Sablé, éjecté de l'ASSE en fin de contrat pour favoriser son arrivée), Laurent Batlles est avant tout quelqu'un de fidèle. On l'a vu lors de son passage de Saint-Etienne à Troyes en 2019 quand il a pris dans ses bagages l'ancien capitaine de la réserve Dylan Chambost pour en faire l'un de ses métronomes en Ligue 2. Un Chambost qui devrait encore le suivre dans le Forez cet été.

Comme Jean-Marc Furlan de qui il a repris beaucoup d'idées directrices, l'ancien milieu offensif aime s'appuyer sur une dorsale de confiance, des joueurs qui connaissent le niveau Ligue 2 et ses exigences. Des quatre joueurs qui ont fini dans l'équipe-type de L2 l'année du titre de champion en 2021, Laurent Batlles aspire d'ailleurs à en récupérer trois à l'ASSE : son gardien Gauthier Gallon, son défenseur et capitaine Jimmy Giraudon et sa sentinelle Florian Tardieu. Parviendra-t-il à ses fins ? Ce n'est pas gagné mais l'idée serait, selon L'Equipe, de s'appuyer sur au moins cinq des joueurs avec qui il a réalisé sa première montée dans l'élite.

Avoir une philosophie de jeu limpide

A l'ESTAC, Laurent Batlles a réalisé deux saisons et demi de belle facture, finissant 4e de Ligue 2 l'année où le championnat avait été arrêté par le Covid (2019-20) et champion l'année suivante avec 77 points (soit cinq de plus que Clermont) tout en proposant la 4e attaque et la 3e défense du championnat. A Troyes, où il avait bâti un jeu plaisant, le natif de Nantes s'était arrêté sur un système de jeu en 3-5-2. Un système dont il n'avait plus dérogé ensuite allant jusqu'à mourir avec ses idées dans un City Group tentant de lui imposer certains choix.

A Saint-Etienne, Batlles entend faire comme Jean-Louis Gasset, Claude Puel ou encore Pascal Dupraz en restant sur l'idée d'une défense à trois. Une défense qu'il entend reconstruire totalement en y amenant des éléments d'expérience. L'idée directrice est toujours de disposer d'une pointe forte avec un joueur derrière celle-ci pour tourner autour, des pistons très offensifs (voir des ailiers reconvertis!) et un élément plus créatif dans son trio de milieu. Pragmatique, le technicien de 46 ans fera toutefois avec les moyens du bord.

S'appuyer sur une direction en qui il a confiance

C'est aussi l'une des clés de sa réussite et la raison de son départ de Troyes le 30 décembre dernier : Laurent Batlles n'est performant que dans un environnement où il se sent en confiance. A Saint-Etienne, avec Loïc Perrin en coordinateur sportif pour le chapeauter, l'ancien coach de la réserve dispose de cette relation de confiance. Une relation de confiance qu'il a connu à Troyes au début avec Luis De Sousa, un ami de longue date de son époque toulousaine.

A l'arrivée du City Group dans l'actionnariat du club aubois, De Sousa – aujourd'hui directeur général à l'União Desportiva Vilafranquense (D2 portugaise) – avait été débarqué de ses fonctions, remplacé par un tandem Erick Mombaerts (directeur technique) – François Vitali (directeur sportif) avec qui le courant n'est jamais réellement passé. D'où le départ surprise de Laurent Batlles à la mi-saison l'an dernier. En espérant que la vente de l'ASSE à la Bolt Football Holding ne ramène pas à Batlles les mêmes problèmes qu'il a connu lors du rachat de Troyes...

Renouer par le jeu avec les supporters

A Saint-Etienne, ce sera sans doute le plus gros challenge de Laurent Batlles : renouer avec des supporters avec qui le lien s'est cassé avec la descente en Ligue 2. Avec un public dont la colère froide, au soir de la descente face à Auxerre, s'était matérialisé par un déferlement de violence sans précédent. Une violence qui coûtera sans doute très cher (amende, huis-clos et probables points en moins) en Commission de discipline le 23 juin prochain, date de l'audition des Verts à la LFP.

A l'ESTAC, Batlles avait su gagner le cœur du public en amenant du jeu au stade de l'Aube. Magic Fans comme Green Angels ou autres supporters lambdas n'attendent pas moins de lui. L'ancien recruteur et coach de la réserve jouit d'une bonne image sur le papier mais la connexion avec le public ne se fait que par les résultats et non par l'hypercommunication, Pascal Dupraz l'a appris à ses dépends.

Les 4 commandements de Batlles

Dans son projet pour l'ASSE, Laurent Batlles sait déjà où il veut aller. De la construction de son effectif en passant par son plan de jeu et ses liens avec les directions ou les Ultras, le coach de 46 ans voit très bien où il veut aller. Ses 4 commandements :

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.