Claude Puel et Bernard Caïazzo
Claude Puel et Bernard CaïazzoCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
PLANS

ASSE - Mercato : en attendant la DNCG, la feuille de route est tracée

Si l'arrivée probable d'un nouvel actionnaire est freinée, Claude Puel et ses équipes avancent déjà sur un Mercato d'hiver actif à l'ASSE. Avec des idées claires et des moyens limités...

Zapping But! Football Club AS Saint-Etienne : La question de la semaine

Jeudi dernier, dans les colonnes de L'Equipe, Claude Puel ne s'est pas caché concernant le Mercato de l'ASSE en janvier. Autant le Manager général était frileux à recruter l'été dernier - ne validant que du bout des lèvres et après pression de ses dirigeants - le prêt sec d'Ignacio Ramirez (Liverpool FC) pour un an, autant il était cette fois-ci prêt à se montrer actif. « On veut essayer de recruter et on en a besoin. Mais étant donné notre enveloppe, on va s'appuyer sur des prêts. J'espère qu'on trouvera deux, trois oiseaux rares qui permettront de donner confiance à l'équipe, pour avancer. Je suis dans une position de combat. Oui, on sera actifs au mercato. Mais les prêts arrivent souvent au dernier moment. Leur marché est toujours particulier. Il faut avoir des opportunités ».

Conscient que le passage devant la DNCG du 25 novembre dictera tout, Claude Puel avait envie de se montrer optimiste : « Je suis confiant et positif, parce que notre idée est vertueuse. Je pense que la DNCG s'en rend compte et qu'elle ne nous rajoutera pas d'autres difficultés ». Si de nouveaux éléments concernant la vente étaient attendus et ne sont finalement pas arrivées, l'idée directrice est surtout de passer sans aucune nouvelle restriction ce point étape de milieu de saison. Pour la suite, ce sera à Jean-Luc Buisine - responsable du recrutement des Verts sous pression après son Mercato d'été mutique – de trouver les « fameux moutons à cinq pattes » qu'il cherche.

Jean-Luc Buisine en chasse sur deux profils en priorité

Aux agents qui lui sont proches, l'ancien recruteur du LOSC et du Stade Rennais a dressé le portrait-robot de ces renforts souhaités. Avec les départs probables d'Harold Moukoudi, Saidou Sow, Denis Bouanga et Wahbi Khazri à la CAN en janvier 2022, les Verts cherchent en priorité un défenseur central et un attaquant de profondeur. Il faudra que les joueurs proposés soient libres de tout contrat... Ou disponibles sur la base d'un prêt gratuit. L'investissement salarial possible sera lui aussi limité. Des « conditions de jeu » pas simple dans un marché où il faudra aller vite avec un mois de janvier happé par la Coupe de France et trois échéances de Ligue 1 (trois matchs dont Lens et le derby sur la pelouse de l'OL le week-end du 22-23).

Bien évidemment, ce « plan » stéphanois est susceptible d'évolution et même de gros changements en cas d'arrivée d'un nouveau technicien pour remplacer Claude Puel. Ou de celle d'un directeur sportif dans les valises d'un investisseur... Mais il est désormais difficile d'imaginer qu'un changement dans l'actionnariat n'intervienne avant l'ouverture de janvier. Dans tous les cas, janvier 2022 sera une période charnière dans le sauvetage ou non des Verts. Il ne faudra pas se tromper dans les profils sélectionnés...

Puel veut deux renforts à l'ASSE

Si l'arrivée probable d'un nouvel actionnaire est freinée, Claude Puel et ses équipes avancent déjà sur un Mercato d'hiver actif. Avec des idées claires et des moyens limités. Objectif : faire deux renforts, un défenseur central et un attaquant de profondeur.