ASSE - Mercato : Hamouma non prolongé, pourquoi ça ne passe pas
par Benjamin Danet
Opinion

ASSE - Mercato : Hamouma non prolongé, pourquoi ça ne passe pas

En dépit de son talent, de son attachement au club et des services rendus, Romain Hamouma ne s'est pas vu proposer, à ce jour, quoi que ce soit par Claude Puel et l'ASSE. Une décision qui interpelle. Surtout sportivement.

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur Mathieu Debuchy

On aura donc tout entendu. Et surtout tout lu. Notamment les propos du manger général de l'ASSE, Claude Puel, qui a longtemps assuré, avant même le afin de la saison contre Dijon dans le chaudron, que le dossier Romain Hamouma différait de ceux de Mathieu Debuchy et de Kévin Monnet-Paquet. Oui, l'ASSE allait proposer quelque chose à son attaquant, arrivé en fin de contrat. Oui, il y allait avoir une réunion prochaine, les deux parties devant se retrouver autour d'une table à l'Etrat. "Romain Hamouma a la possibilité de signer dans le club qu’il voudra. On se rapproche de lui pour le prolonger. C’est lui qui prendra sa décision. Il a été régulier à un bon niveau, parfois à un très bon niveau. Je ne l’ai pas connu avant mais il a fait une saison pleine, sûrement l’une de ses meilleures. On a pu gérer avec lui son physique pour l’amener à être opérationnel. Le repositionnement dans l’axe plus que sur le côté fait qu’il a aussi pu mieux s’exprimer. Il a pris du plaisir je pense et il nous en a donné."

Résultat ? Pas la moindre réunion. Pis, pas un seul coup de fil des dirigeants de l'ASSE pour l'ancien caennais qui, depuis des semaines, attendait un signe des Verts. Reconstruire un effectif, comme l'a voulu Puel depuis son arrivée, pourquoi pas. Accorder toute sa confiance aux jeunes, quitte à plonger au classement, peut également s'entendre. Même si Puel a, la saison dernière, du ravaler ses principes en laissant place aux retours de cadres qui, et c'est une évidence, ont permis aux Verts de se maintenir dans l'élite. 

Il est, au fond, deux éléments assez gênants dans la façon dont a été géré le dossier au cours des dernières semaines. Et si, sait-on jamais, le club a préféré attendre le passage devant la DNCG (semaine dernière) pour enfin proposer quelque chose à Hamouma, on s'étonne tout de même du silence depuis plusieurs jours pour un joueur qui, on le veuille ou non, n'est pas tout à fait comme les autres. Arrivé dans le Forez lors de la saison 2012-2013, Hamouma c'est plus d'une centaine de matches en Ligue 1 et 55 buts en Ligue 1.

C'est un amour viscéral pour le club et la ville de Saint-Etienne. C'est une envie, toujours affichée, d'y terminer sa carrière et, pourquoi pas, d'y poursuivre avec une possible reconversion. A tel point qu'on aurait même pu imaginer un passage en force de Roland Romeyer, comme il l'avait fait pour Robert Beric, afin de le faire prolonger d'une ou de deux saisons. Mais là-encore, et à l'heure ou nous bouclons ce journal, rien n'est jamais venu. Autre élément, encore plus gênant, le sportif. Comment peut-on imaginer, et croire, que Romain Hamouma n'a plus sa place dans l'effectif actuel ? Comment peut-on penser que l'attaquant, certes âgé de 34 ans et qui ne peut joueur une saison entière en raison de problèmes physiques, n'est pas largement au-dessus des autres attaquants stéphanois ? Il suffit ainsi de prendre chaque joueur en question et de comparer. Krasso ? Inutile de s'attarder. Abi ?

On attend toujours la confirmation du choix de Puel qui a préféré le vainqueur de la Gambardella au détriment de Béric, pressé d'aller aux Etats-Unis pour enfin retrouver du temps de jeu. Abi ne met pas un pied devant l'autre depuis des mois et n'a convaincu personne. Nordin ? Pas au niveau technique de Hamouma et, surtout, poussé vers le départ puisqu'il a refusé de prolonger son contrat avec le club du Forez. Bref, le choix paraît évident et on a toujours autant de mal à comprendre qu'Hamouma parte du Forez, libre, comme si de rien n'était. Comme si la richesse de notre centre de formation permettait de se passer d'hommes expérimentés et talentueux... 

Autre conséquence, toute aussi évidente et dont on devrait sentir les effets dans les prochaines semaines, l'attaque de l'ASSE risque d'être un poids au cours de la saison. Si la cellule recrutement n'a pas imaginé, et en accord avec les finances du club, une solution de rechange pour l'ancien caennais, on court tout droit à la catastrophe. Car, et ne l'oublions surtout pas, Wahbi Khazri devrait lui-aussi être poussé vers la sortie ne cas d'offre jugée intéressante par les dirigeants. Pas de quoi être optimiste, en dépit de cette couleur, le Vert, que nous aimons tant... 

 

ASSE - Mercato : Hamouma, pourquoi ça ne passe pas

En dépit de son talent, de son attachement au club et des services rendus, Romain Hamouma ne s'est pas vu proposer, à ce jour, quoi que ce soit par Claude Puel et l'ASSE. Une décision qui interpelle. Surtout sportivement.

Benjamin Danet
Rédacteur
Benjamin Danet