ASSE – Mercato : intégration, objectifs, profil... la recrue Ignacio Ramirez en dit plus
Ignacio RamirezCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
CONFIDENCES

ASSE – Mercato : intégration, objectifs, profil... la recrue Ignacio Ramirez en dit plus

Présenté vendredi dernier aux médias, à L'Etrat, Ignacio Ramirez a fait part de ses objectifs. Avec le sourire et une belle détermination.

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur Denis Bouanga

But : Ignacio, quand avez-vous appris cette possibilité de rejoindre l'ASSE ?

Ignacio RAMIREZ : Le jour de ma signature, le dernier jour du Mercato. En fait, tout est allé très vite. Quand mon agent m'a dit qu'il y avait cette opportunité, j'étais très content. Et ça a pu se faire. Tant mieux !

 

Vous aviez déjà entendu parler de Saint-Etienne ?

Oui. C'est un club important en France. Quand j'ai su que j'allais venir ici, je me suis un peu mieux renseigné. Je me suis bien préparé au défi.

 

Physiquement, où en êtes-vous ?

Je me sens bien. On était en pleine compétition avec mon club de Liverpool. J'ai donc le rythme. Je me sens parfaitement bien.
 

« Je suis à un attaquant l'aise dans la surface. Je recherche toujours la bonne position pour pouvoir marquer »

 

Il y a beaucoup d'attente par rapport à votre arrivée...

Je sais. Je suis attaquant et on attend toujours beaucoup des attaquants. On attend de nous qur l'on marque des buts, qu'on aide l'équipe à gagner les matches. C'est normal. C'est notre travail.
 

Quel type d'attaquant êtes-vous ?

Je suis un attaquant à l'aise dans la surface. Je recherche toujours la bonne position pour pouvoir marquer. J'essaie de m'adapter à tous les systèmes.

 

Avez-vous parlé de Saint-Etienne avec Gonzalo Bergessio ?

On a pu parler oui. Mon frère joue avec lui. Gonzalo m'a parlé de la ville, des supporters. Il a été très positif. Je le remercie. On était en compétition tous les deux mais il a été disponible pour moi. Ça prouve l'homme qu'il est. J'ai beaucoup d'estime pour lui. Ce qu'il m'a dit m'a fait du bien.
 

Le coach Puel vous a expliqué ses attentes ?

Il parle un peu espagnol. Il m'a souhaité la bienvenue. Il m'a expliqué ses concepts de jeu. Honnêtement, j'ai été très bien accueilli. On fait tout pour que je me sente bien.

 

Vous a-t-on déjà parlé de l'OL ?

(il sourit) Oui. C'est la première chose qu'on m'a dit, dès l'aéroport. Cje sais que Lyon, c'est le match de la saison. On essayera de bien le préparer mais avant, il y a d'autres rendez-vous. On va essayer de remonter au classement.

 

Quel regard portez-vous sur la L1 ?

C'est un championnat très compétitif, une grande ligue. Il y a beaucoup de joueurs de grande valeur.

 

Parmi eux eux, il y a Messi, Neymar, Mbappé. Espérez-vous les embêter au classement des buteurs ?

On verra. J'espère surtout que je vais me sentir bien et que je marquerai vite mon premier but. C'est important pour la confiance. Chaque jour, je vais travailler pour ça. Pour m'améliorer, améliorer mes stats, mon jeu, et aider l'équipe à faire une belle saison. C'est mon objectif.
 

« Dans un premier temps je suis là pour dix mois. Mais si tout se passe bien, peut-être que je resterai beaucoup plus longtemps »

 

C'est un grand changement pour vous...

Bien sûr. C'est la première fois que je quitte l'Uruguay. C'est une nouvelle langue, de nouvelles habitudes à prendre. Mais il y a plusieurs joueurs qui parlent espagnol comme Kolo, Gabriel (Silva), Miguel (Trauco). Cela va faciliter mon adaptation. Ils sont très sympas, très dispos. On est tous dans le même bateau.

 

Votre famille est avec vous ?

Elle va me rejoindre. Ma femme et nos deux enfants vont arriver. J'espère que tout le monde se sentira bien ici et que ce sera une très bonne année pour nous tous.

 

Vous n'êtes que prêté. Pensez-vous resté à l'ASSE seulement un an ?

Dans un premier temps je suis là pour dix mois. Mais si tout se passe bien, peut-être que je resterai beaucoup plus longtemps. Mon avenir dépendra de la façon dont les choses vont se passer.

 

La sélection fait partie de vos objectifs ?

Bien sûr. C'est important pour moi. En venant en France, je fais un grand saut. Je monte en qualité, en niveau. J'ai déjà été appelé en sélection : les Espoirs et maintenant les A. Mais je n'ai pas encore pu jouer. Il y a une très bonne équipe, avec des grands attaquants comme Luis Suarez, Cavani. Jouer avec eux, c'est un rêve. J'espère avoir encore la chance de le faire aux entraînements et aussi en matches.
 

En dehors du terrain, quelles sont vos passions ?

Je suis très famille. J'aime passer du temps avec mes enfants. On va découvrir la ville ensemble. J'amène avec moi les traditions de mon pays, le maté notamment. J'en ai partagé un avec le coach. Mais j'ai hâte de découvrir les traditions françaises. J'espère vite m'adapter.

Ramirez s'est confié

Lors de sa présentation officielle vendredi dernier, Ignacio Ramirez s'est montré très déterminé. Le nouvel attaquant uruguayen des Verts espère vite marquer son premier but en L1 et aider l'ASSE à remonter au classement...

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS