ASSE - Mercato : le SMS envoyé par Puel à Fofana lors de sa signature à Leicester
Wesley Fofana (ex ASSE)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
TEXTO

ASSE - Mercato : le SMS envoyé par Puel à Fofana lors de sa signature à Leicester

Transféré de l’ASSE à Leicester au mercato, Wesley Fofana (19 ans) voit enfin son rêve exaucé. Le défenseur central est aussi satisfait de partir en bons termes avec Claude Puel.

Wesley Fofana est aux anges : il vient de voir son rêve de signer à Leicester exaucé par les dirigeants de l’ASSE. Après moult négociations, les deux clubs sont tombés d’accord sur une somme de 35 M€ + 5 de bonus. 

« C’est ce que je voulais. Ç’a été long et dur mais cela s’est bien fini. Maintenant, je suis prêt à bosser. Je n’ai pas fait tout ça pour rien, affirme-t-il dans L’Équipe du jour. Pourquoi Leicester ? Il y en a eu beaucoup d’autres. S’il n’est pas le plus grand, Leicester est un grand club où je peux jouer, progresser encore et m’épanouir à 100%. Il m’a montré qu’il faisait tout pour que je vienne. Parler avec l’entraîneur Brendan Rodgers et Kolo Touré, son adjoint, a beaucoup compté dans mon choix. J’ai été accueilli de la meilleure des manières. Je suis sûr d’avoir fait le bon choix. » Le désormais ex défenseur central de l’ASSE est aussi soulagé de partir en bons termes avec Claude Puel, qui a tenu très longtemps pour qu’il reste cette saison. Les deux hommes ont échangé des messages à sa signature chez les Foxes.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE l'ASSE

« Il m’a répondu en me disant qu’il voulait me garder »

« Le coach restait fermé lors de nos discussions. Je gardais un petit espoir mais je me disais que ça n’allait pas le faire. J’étais déçu mais prêt à faire ma saison avec Saint-Étienne. Et puis, lundi après-midi, j’ai appris que c’était bon en partant du centre. Je lui ai envoyé un message après mon officialisation pour lui dire que, malgré des derniers jours pas top entre nous, je n’oublie pas que c’est grâce à lui que j’en suis là, a poursuivi Fofana. Il m’a répondu en me disant qu’il voulait me garder mais qu’il accepte mon choix. Il est fier de moi. C’est top. Je ne pars pas fâché avec le coach. Le club a des besoins et je pars en faisant rentrer beaucoup d’argent. Tout le monde est content. Je ne voulais pas partir en guerre contre mon club formateur. Il m’a tout donné depuis mes 14 ans. Je sais que je peux l’appeler si j’ai besoin. Et vice versa. »