ASSE - Mercato : Puel met un stop à un Argentin qui a rapporté gros à l'OL
Emanuel Mammana (Zénith)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
À L'ANCIENNE

ASSE - Mercato : Puel met un stop à un Argentin qui a rapporté gros à l'OL

L’entraîneur de l’ASSE Claude Puel n’a pas donné suite à un dossier concernant un ancien défenseur central qui ne s’est jamais imposé à l’OL.

Zapping But! Football Club ASSE : tops, flops, avenir... le bilan de la saison 2020-2021 des Verts

Les liaisons entre l’OL et l’ASSE sont souvent dangereuses. Demandez à Anthony Mounier, qui avait signé chez les Verts en 2017 avant de se rétracter en raison du trop lourd passif entre les deux plus grands rivaux du football français. Emanuel Mammana (25 ans) aurait pu suivre ses traces. Recruté par l’OL en juillet 2019, le défenseur central argentin ne sera resté qu’un an chez les Gones avant de les quitter pour le Zénith Saint-Pétersbourg après 24 matches (et un but).

Arrivé avec l’étiquette de grand espoir dans le Rhône, Mammana aura surtout été un échec sportif mais une réussite sur le plan financier puisqu’il aura coûté 8,5 millions d’euros à l’OL avant d’être revenu près du double au club russe (16 M€) ! Désormais à Sotchi, en prêt, Mammana aurait pu rejoindre les Verts, selon Sainté Inside. But Football Club est en mesure de confirmer cette information et ajoute que le staff de l’ASSE a bien étudié son profil, qui plaisait dans un premier temps.

Le joueur était même prêt à résilier avec le Zénith et à faire de grosses concessions. Échaudé par le précédent Retsos, Puel n’a pas voulu prendre de risques, d’autant que l’ancien stoppeur de l’OL s’était fait les croisés deux fois en trois ans. Les supporters de l’ASSE ne devraient pas nourrir trop de regrets : leurs homologues lyonnais n’ont jamais considéré l’Argentin comme un crack. Doté d’un profil de stoppeur à l’ancienne, Mammana a laissé l’image d’un joueur bon dans la relance mais faible dans les duels.

L'ASSE a refusé Mammana

Emanuel Mammana a poussé pour signer à l'ASSE au mercato estival. Sans succès.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert