Roland Romeyer et Bernard CaiazzoCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
RENFORTS

ASSE – Mercato : Romeyer et Caiazzo enfin prêts à mettre la main à la poche ?

L'ASSE a un besoin impératif de se renforcer si elle veut caresser l'espoir de remonter en L1 dès cette saison. Mais malgré les ventes réalisées, les actionnaires autoriseront-ils Jean-François Soucasse à dépenser quelques millions d'Euros ?

Zapping But! Football Club TOP 10 des meilleurs buteurs de Ligue 2 BKT

« Pour le Mercato, il faut voir avec la présidence. Ils le savent. On met des choses en place. On fait aussi avec les moyens dont on dispose, et aussi avec les choix de joueurs qui ont décidé d’aller dans d’autres clubs. Il faut travailler avec la cellule et Loïc (Perrin) pour créer quelque chose et construire notre équipe »... Après le match nul décevant de son équipe contre Nîmes (1-1), Laurent Batlles a mis ses dirigeants face à leurs responsabilités. Une façon polie de demander à la direction de mettre un peu poche la main à la poche. Le souci, c'est que cela fait trois ans maintenant que cela n'a plus été le cas... Depuis les transferts de Ryad Boudebouz et Denis Bouanga à l'été 2019, l'ASSE n'a en effet acheté que des joueurs libres, même s'il a fallu verser 4 M€ de prime à la signature pour faire venir Adil Aouchiche en 2020. Les seules indemnités versées depuis 2019 ont été pour Yvan Neyou à Braga et pour Yvann Maçon à Dunkerque, deux transferts qui n'atteignent même pas 1 M€ à eux deux. Pourtant, depuis l'été 2019 et le départ de Rémy Cabella à Krasnodar, l'ASSE a vendu pour plus de 100 M€.

Feront-ils une Puel à Batlles ?

Outre Cabella, il y a eu les transferts records de William Saliba et Wesley Fofana, sans oublier ceux de Franck Honorat, de Vagner, de Makhtar Gueye, et cet été, ceux de Lucas Gourna, Zaydou Youssouf et Denis Bouanga. « On avait les moyens de recruter. Des joueurs voulaient rester, d’autres étaient disponibles. C’était un choix du manager général. Il a pensé qu’avec l’effectif qu’il avait à disposition, ça allait le faire. Ce que l'on n'a pas dépensé l'été dernier, on va le dépenser maintenant. L'argent était prévu au budget », avait expliqué Roland Romeyer l'hiver dernier. Une façon pour lui de se dédouaner. Pourtant, alors que l'ASSE jouait sa survie, elle n'a pas dépensé le moindre centime en indemnités de transfert lors du dernier Mercato d'hiver, les sept joueurs recrutés étant tous des joueurs libres ou prêtés. C'est aussi le cas des six premiers éléments recrutés cet été. Mais le marché n'est pas terminé et les carences affichées par l'équipe depuis le début de la saison laissent à penser que sans vrais renforts, en particulier en attaque, l'ASSE n'aura pas les moyens de ses ambitions. Alors que le club vient d'encaisser 20 M€ cet été mais qu'il reste fortement endetté, le duo Caiazzo-Romeyer sera-t-il plus généreux avec Batlles qu'avec Puel ? Le coach des Verts devrait vite être fixé...

Pour résumer

L'ASSE a un besoin impératif de se renforcer si elle veut caresser l'espoir de remonter en L1 dès cette saison. Mais malgré les ventes réalisées, les actionnaires autoriseront-ils Jean-François Soucasse à dépenser quelques millions d'Euros ?

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.