ASSE – Mercato : si priorité il y a, ce sera en attaque !
Claude PuelCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
FIN DE MARCHE

ASSE – Mercato : si priorité il y a, ce sera en attaque !

Davantage tourné vers la fin de son dégraissage, l'AS Saint-Etienne a mis en stand-by ses dossiers dans le sens des arrivées. La porte n'est pas totalement fermée mais la tendance n'est pas à une arrivée d'ici au 5 octobre.

Samedi en conférence de presse, Claude Puel s'est voulu très clair : « A l’instant T, on n’a pas la possibilité de recruter. Ce n’est pas quelque chose de nouveau je me suis déjà exprimé là dessus », a-t-il lâché laconiquement. Initialement, le Castrais souhaitait deux renforts : un latéral gauche et un attaquant... Sauf que l'AS Saint-Etienne n'a pas encore atteinte tous ses objectifs de dégraissage et le refus catégorique du manager général de céder Wesley Fofana à Leicester pousse les Verts à s'asseoir sur près de 30 M€.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

Yvann Maçon fait oublier l'idée d'une recrue à gauche

A moins de deux semaines de la fin du marché, les chances de voir débarquer les renforts souhaités s'amenuisent. Du côté de « Monsieur bricolage » Claude Puel, on s'est déjà fait à l'idée de composer avec l'effectif en l'état. Même à gauche où il souhaitait s'offrir un nouveau numéro 1 (Dimitros Giannoulis?) il y a encore quelques semaines. Depuis, Yvann Maçon a fait mieux que dépanner dans le registre et Claude Puel fonde de gros espoirs en l'ancien de Dunkerque pour ce poste. Un poste où il ne parvient de toute façon pas à se débarrasser de Miguel Trauco ni de Gabriel Silva, plus proche que jamais d'un retour à la compétition.

Aujourd'hui, si recrutement il y a à Saint-Etienne. Il est plus probable que cela soit aux avant-postes même si les nouvelles rassurantes autour de la blessure de Charles Abi (sur le flanc un mois après une entorse du genou) rendent moins urgent la venue dans un joueur dans cette zone. Malgré le départ de Loïs Diony au SCO Angers, l'ASSE demeure encore aujourd'hui en surreffectif devant. Il faudra au moins la vente de Wahbi Khazri pour espérer une arrivée et les options ne sont pas légions. Selon nos informations. Une rumeur avait circulé concernant un intérêt pour Valère Germain, en rupture de banc à l'OM, mais aucun contact n'a été établi jusqu'ici avec l'ancien niçois, que Puel connait bien.

Aboubakar toujours bloqué, Crivelli trop cher

Des contacts, il y en a bien eu en revanche pour Vincent Aboubakar (FC Porto) et Enzo Crivelli (Basaksehir). Preuve que l'ASSE cherche plutôt un attaquant dans un registre athlétique et avec un peu d'expérience. En revanche, aucune de ces deux pistes n'avance dans le bon sens. Pour le Camerounais, l'ASSE se heurte à la concurrence de Fenerbahce, Besiktas et de Nantes. De plus, Aboubakar tarde à s'entendre avec Porto pour la résiliation de son contrat. Il n'est donc toujours pas libre. Le volet économique, c'est aussi ce qui freine la piste Crivelli. En Turquie, l'ancien Bordelais, Bastiais et Caennais a vu sa cote exploser après sa saison réussie et son titre de champion. Basaksehir, qui a déjà refusé une offre à 7 M€ d'un autre club que Saint-Etienne, ne le cèdera pas à moins de 10 M€. Beaucoup trop haut pour les Verts forcés d'oublier cette piste...

Bien évidemment, avec les soldes de la dernière semaine du Mercato, de nouvelles options s'ouvriront sans doute avec des joueurs disponibles en prêt ou libérés par leur club. Mais pour l'heure, l'AS Saint-Etienne n'est pas résolue à s'activer. Il faut dire que si, économiquement, les Verts n'ont pas de gros moyens, sportivement tout va presque pour le mieux dans le meilleur des mondes...