ASSE - Mercato : un regret estival de Puel vit des moments difficiles en L1
Claude PuelCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
PAS EN PHASE

ASSE - Mercato : un regret estival de Puel vit des moments difficiles en L1

L'été dernier, Claude Puel aurait aimé recruter l'attaquant autrichien de Clermont Adrian Grbic. Mais le FC Lorient avait mis le paquet pour l'avoir (9 M€)… ce qui a suscité la jalousie de certains partenaires !

A la fin du mois d'août, Claude Puel avait constaté lors d'une conférence de presse que l'AS Saint-Etienne n'avait plus les moyens de lutter financièrement avec beaucoup de clubs de Ligue 1. Il avait pris l'exemple d'Adrian Grbic, attaquant autrichien de 24 ans qu'il convoitait mais que le FC Lorient avait recruté à Clermont moyennant 9 M€. Les Merlus pensaient avoir réalisé un sacré gros coup, les Verts imaginaient être passés à côté d'une future pépite. Sauf que depuis le début de la saison, rien ne se passe comme prévu pour Grbic…

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

Grbic pris en grippe par ses propres coéquipiers

Déjà, le serial buteur autrichien, 17 réalisations et 4 passes décisives avec Clermont en 29 matches la saison passée, n'a trouvé le chemin des filets qu'à deux reprises depuis août. La dernière fois, c'était le 13 septembre contre Lens. Depuis, il n'a été titularisé qu'à 2 reprises lors des 8 dernières rencontres et Lorient ne cesse de couler, le promu pointant actuellement à la 18e place.

Mais le pire, selon l'insider Mohamed Toubach-Ter, c'est l'accueil qui a été réservé à Grbic en Bretagne : "Adrian Grbic n’est pas le problème de Lorient ! Il n’est pas responsable du tarif de son transfert et n’a pas volé son salaire. Il est l'une des solutions pour Lorient afin de s’en sortir. En club, il rame. En sélection, il s’éclate. Je parle de ce joueur qui, lors de sa venue, a constaté, médusé, des comportements étranges... Lors du premier entraînement, il a reçu des petits coups en mode « Ici, c’est mon territoire, même si tu as coûté 10M€, c’est pas mon problème ». Grbic, à l’état d’esprit irréprochable, en rigolait. Christophe Pélissier est en train de perdre le fil mais il n’est pas trop tard pour le rattraper. Des anciens pas écoutés, pas de fonds de jeu, un coach hésitant même si certains oseront nier l’évidence : le salaire d’Adrian Grbic a fait jaser". De quoi attiser les regrets de Claude Puel et de l'ASSE, qui cherchent désespérément un buteur…