ASSE : quel avenir pour Stefan Bajic ?Lancer le diaporama
ASSE - Mercato : la liste des partants possibles de l'été 2021
+12
Stefan BajicCredit Photo - Icon Sport
LANCER LE DIAPORAMA
par Laurent HESS
JEUNE

ASSE : quel avenir pour Stefan Bajic ?

En l'absence de Jessy Moulin, positif au Covid-19, Stefan Bajic gardait les cages stéphanoises pour la première fois de la saison en Ligue 1 cette saison, contre Monaco (0-4). Et il n'a pas pu empêcher son équipe d'encaisser quatre buts, dans une rencontre à sens unique.

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur le revenant Wahbi Khazri

Un match à oublier pour le jeune portier stéphanois... Pour sa deuxième titularisation de la saison, profitant de l'absence de Jessy Moulin, positif au Covid-19, Stefan Bajic avait certainement envisagé un meilleur scénario avant la rencontre, lui, qui était un temps incertain, après avoir été touché à l'entraînement, la veille du match, à une cheville. Ce qui aurait propulsé Étienne Green (20 ans) en tant que numéro un. Finalement, le gardien formé à l'ASSE a pu tenir sa place. Mais très vite, le portier stéphanois de 19 ans a compris qu'il allait passer une soirée compliquée, tant les assauts des hommes de Niko Kovac, dans sa surface, se sont multipliés. Sauvé une première fois par sa barre transversale sur une lourde frappe de Stevan Jovetic, puis par son poteau sur le pénalty tiré par le même Jovetic, l'international U20 s'est incliné peu après sur une frappe en coin imparable de... Jovetic, intenable.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Trois défaites et six buts encaissés pour ses trois premières titularisations avec les pros

En seconde période, Aurélien Tchouaméni a doublé la mise d'une frappe puissante. Imparable là encore. Dix minutes plus tard, c'est Sofiane Diop qui est venu le crucifier d'une jolie pichenette. Imparable encore. Et à l'entame du dernier quart d'heure, Krépin Diatta, tout juste entré en jeu, a parachevé le large succès monégasque en trompant une dernière fois l'infortuné Bajic, à bout portant, sur sa gauche. Le tout alors que la doublure de Moulin n'ait pas eu le moindre arrêt à faire !

Pour sa première sous le maillot vert en professionnel, la saison dernière, Bajic n'avait pas pu montrer l'étendue de son talent lors de la défaite contre Metz (0-1, 7e journée), le 25 septembre 2019. Les Messins avaient marqué sur leur seul tir cadré, sur un corner, via Habib Diallo. Cette saison, bis repetita. À Sochaux (0-1), le 11 février dernier, Bajic avait encaissé un but d'entrée après une boulette de Pape Cissé. Et par la suite, il n'avait rien eu à faire de la rencontre. Frustrant... Au final, en trois matches chez les pros, il est bien difficile de se faire une vraie idée du potentiel de l'ancien vainqueur de la Coupe Gambardella. Sa responsabilité n'a pas vraiment été engagée sur les trois défaites et les six buts encaissés. Tout juste peut-on lui reprocher de ne pas avoir été décisif. Pas sûr que ça le consolera, lui dont le contrat se termine en juin 2022 et qui n'a pas encore reçu de proposition pour prolonger. La situation est d'autant plus complexe pour lui que, pour sa première, Etienne Green, qui s'affichait derrière lui dans la hiérarchie, a réalisé un très grand match en arrêtant un penalty à Nîmes. De quoi remettre en cause son statut de doublure de Jessy Moulin ?

 

Albums Photos