ASSE : Quel avenir pour tous les pros de la réserve ?
SouiciCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
JEUNES PROS

ASSE : Quel avenir pour tous les pros de la réserve ?

L'ASSE compte dans son effectif certains joueurs sous contrat professionnel qui n'ont pas encore joué en équipe première, ou très peu. Et dont les perspectives semblent très limitées. Eclairage au cas par cas.

Etienne GREEN

3e gardien derrière Jessy Moulin et Stefan Bajic, le jeune portier a pris la relève de Théo Vermot et Alexis Guendouz, partis cet été sans jamais avoir évolué en équipe première alors qu'ils étaient sous contrat pro. Le club lui a fait signer un contrat pro d'un an. Mais avec l'arrivée du Sénégalais Boubacar Fall, il est probable qu'il recule au 4e rang, dans la hiérarchie...

Lucas LLORT

Arrivé de la réserve de Montpellier à l'été 2019, le latéral gauche avait signé un contrat pro de deux ans. Malgré les gros soucis à son poste, il n'a jamais été aligné en équipe première. Et Claude Puel ne l'a même pas convié au match amical disputé contre Grenoble, en novembre. Laissé pour compte.

Rayan SOUICI

Lui non plus n'avait pas participé à ce match amical contre Grenoble, quelques jours après être entré en jeu contre Montpellier (0-1). Une apparition de 4 minutes, restée sans suites. Passé pro il y a trois ans, prêté deux fois à Sannois Saint-Gratien, en National, il n'a jamais eu sa chance. Et on peut douter que Puel fasse à nouveau appel à lui.

Victor PETIT

Titulaire lors de la campagne victorieuse en Gamba rdella il y a un an et demi, le milieu défensif n'a toujours pas quitté l'équipe réserve alors qu'il avait signé un premier contrat pro de trois ans en juin 2029.

Abdul MAIGA

Elu meilleur Espoir du Championnat de Côte d’Ivoire en 2017, international espoir ivoirien, le pêtit frère d'Habib Maïga (FC Metz) avait signé un contrat stagiaire de deux ans avec l’ASSE en octobre 2019. Mais depuis, il n'a pas fait parler de lui...

Edmilson CORREIA

Il y a un an, le petit attaquant originaire de Guinée-Bissau avait signé un premier contrat professionnel de deux ans, après avoir inscrit son premier but en équipe première à Nîmes (2-1), en Coupe de la Ligue, quelques semaines plus tôt. Mais depuis, il a complètement disparu de la circulation. Puel ne l'a même pas convié à la préparation du groupe pro durant l'été.

Abdoulaye SIDIBE

Entré en jeu quelques minutes à Nantes (2-2), l'ailier franco-malien (19 ans) est vite redescendu en réserve. Il avait signé un premier contrat professionnel de trois ans à l'été 2019, dans la foulée de la campagne victorieuse en Gambardella. Une campagne où il n'avait pas particulièrement brillé.


Tyrone TORMIN

17 minutes réparties sur deux entrées en jeu : tel est pour l'heure le temps de jeu de l'ancien vainqueur de la Gambardella, en L1. Pourtant, l'ailier gauche (19 ans) avait flambé en Gambardella. Meilleur buteur de l'équipe réserve avant l'arrêt des championnats amateurs (5 buts en N3), il avait inscrit le but de la victoire à son entrée en jeu lors du match amical disputé face à Grenoble (3-2) en novembre. Sans influence sur les choix de Puel, jusqu'ici.

Mathys SABAN

Meilleur buteur des U19 la saison passée, l'attaquant a signé un premier contrat pro de trois ans au printemps dernier. Mais il n'a pas été convié à la préparation estivale de l'équipe première et évolue en N3 depuis qu'il est devenu pro.

Jérémie PORSAN-CLEMENTE

14 matches, 1 but : tel a été le bilan de l'attaquant la saison passée. Arrivé, comme Llort, de la réserve de Montpellier, sous l'ère Ghislain Printant, un ancien du MHSC, il avait signé un contrat pro de deux ans. Opéré des ligaments croisés au printemps dernier, il s'apprête à reprendre la compétition, avec la réserve.

Setigui Karamoko vers la sortie

Selon le site Green Prospect, spécialiste de l'actualité des jeunes de l'ASSE, le défenseur central de 20 ans Setigui Karamoko pourrait être libéré de son contrat dès cet hiver par le club forézien. Karamoko avait signé un premier contrat professionnel d'une saison plus une deuxième en option en mai dernier. Une arrivée qui avait pu surprendre car le longiligne défenseur avait surtout évolué avec la réserve de Béziers la saison dernière. Depuis, Karamoko avait été convié à la préparation du groupe pro par Claude Puel avant de redescendre en réserve. Et malgré les nombreuses absences lors de la première partie de saison, dans le secteur défensif, Puel ne lui a pas donné sa chance, préférant accorder sa confiance à d'autres jeunes comme Saidou Sow, Marvin Tshibuabua ou Alpha Sissoko.