ASSE : Stéphane Ruffier sacrifié pour financer le Mercato d'hiver ?
Stéphane RuffierCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ECONOMIE

ASSE : Stéphane Ruffier sacrifié pour financer le Mercato d'hiver ?

Si l'ASSE se cherche des excuses pour licencier Stéphane Ruffier pour « faute grave », c'est aussi pour faire quelques économies en prévision du Mercato.

A l'issue d'un feuilleton qui aura duré durant près de 10 mois entre sa première mise au banc, la sortie de son agent dans la presse et aujourd'hui, Stéphane Ruffier devrait prochainement être licencié par l'AS Saint-Etienne. Un licenciement pour « faute grave » après que le gardien de but basque, aux 383 matches sous le maillot vert, a été sanctionné d'une deuxième mise à pied en l'espace de quelques mois. Mise à pied pour un « acte d'insubordination » selon la version du club.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

Un dossier à 1,3 M€ brut sur la fin de saison

On peut penser ce qu'on veut de la méthode mais la finalité est la même : acter enfin le divorce avec Stéphane Ruffier en ne s'acquittant pas de ses six derniers mois de salaire. Comme le rapporte L'Equipe, de grosses sommes sont en jeu. Le Bayonnais touchait en effet 215 000€ brut par mois, sans compter les charges patronales, pour ne faire que s'entraîner à l'Etrat.

Stéphane Ruffier, qui avait refusé toutes les offres tombées lors du dernier Mercato d'été, pesait très lourd dans la masse salariale. Or, l'ASSE – qui désire se renforcer avec la venue de trois joueurs cet hiver – a besoin d'alléger au maximum sa masse salariale pour permettre des arrivées. C'est en ce sens que le départ de Ruffier était devenu vital. A moins d'une improbable issue favorable lors de la conciliation avec la commission juridique de la LFP, le dossier ASSE – Ruffier devrait se jouer dans quelques années face aux Prud'hommes...