ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « Ce qu'on attend de Ramirez ? Des buts tout simplement... »
Ignacio RamirezCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « Ce qu'on attend de Ramirez ? Des buts tout simplement... »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité des Verts. Zoom sur le prêt d'Ignacio Ramirez (Liverpool FC) à l'ASSE.

Zapping But! Football Club Trophée UNFP : les joueurs du mois

« Sur la fin du Mercato la semaine dernière, l'ASSE a trouvé son attaquant en misant sur Ignacio Ramirez (Liverpool FC). C'est un énorme pari. On parle d'un jeune joueur qui vient de loin, qui débarque directement d'Uruguay, un championnat particulier... Claude Puel va sans doute essayer de le façonner. Il y a des joueurs aguerris autour de lui pour l'aider. Je pense à Wahbi Khazri, à Romain Hamouma qui sera le futur entraîneur des attaquants et, à ce titre, peut déjà commencer sa mission de conseils... Concernant Ramirez, bien malin qui peut aujourd'hui émettre un avis sur ce joueur. Pour l'instant, c'est un point d'interrogations.

« Difficile de faire moins que ceux qui étaient en place »

La bonne nouvelle, c'est que Ramirez démarre déjà avec beaucoup d'envie à l'idée de découvrir le continent européen. Sa chance, c'est aussi de venir d'un pays où la grinta est une institution. Il n'y a qu'à voir les joueurs comme Edinson Cavani. Les Uruguayens ont cette réputation d'être combatifs, de mouiller le maillot et d'être souvent là au bon moment. Si Ignacio Ramirez répond effectivement à cette attente, c'est déjà un pré-requis pour plaire aux supporters stéphanois.

De toute façon, il ne pourra pas faire pire que les autres paris offensifs de l'ASSE. Sans vouloir être méchant, c'est difficile de faire moins que ceux qui étaient en place depuis l'arrivée de Claude Puel. Charles Abi a eu du mal et n'a pas su saisir sa chance. Jean-Philippe Krasso a surtout été performant lors des matchs amicaux mais reste limité aux yeux du staff... Ignacio Ramirez, c'est la réaction du club à ces difficultés. Sera-t-elle la bonne ? Si c'est un échec, on retrouvera une ligne d'attaque Hamouma – Khazri – Bouanga (ce qui est loin d'être indigent sur le papier...). Si Ramirez s'adapte, ça ne peut être qu'un plus. Mon éternel optimisme me rend assez confiant.

« Quand on est en confiance, le maillot est moins lourd à porter »

En parlant de confiance, Ignacio Ramirez en a énormément, lui qui est sur une belle dynamique avec son club de Montevideo (11 buts en 12 matches cette saison, 33 la saison passée). Quand un joueur arrive avec le plein de confiance en lui, la gnaque et l'envie de s'adapter au delà de ses qualités premières, ça ne peut qu'être un plus. Le maillot est moins lourd à porter que quand on vient pour se relancer ou qu'on se remet de blessure.

Dans tous les cas, Ignacio Ramirez aura un peu la pression. Depuis Pierre-Emerick Aubameyang et Brandao, Saint-Etienne ne connait pas de numéro 9. S'il aurait pu devenir - pour moi - l'un des grands buteurs de l'ASSE, Robert Beric a été fauché en pleine ascension et depuis c'est le calme plat. Ignacio Ramirez aura besoin de toute sa confiance et de sa réussite actuelle pour réussir. Ce que Ramirez peut et doit apporter aux Verts ? Tout le monde le sait : des buts, tout simplement. Un attaquant est jugé sur ça. En espérant que les ballons lui arrivent... Que l'on vienne d'Uruguay, de Norvège ou d'ailleurs, c'est difficile de faire tout tout seul quand on est attaquant. »

La chronique ASSE de Denis Balbir

Arrivé sur le dernier jour du Mercato à l'ASSE en prêt en provenance du Liverpool FC de Montevideo, Ignacio Ramirez (23 ans) est un sacré pari pour les Verts. Notre consultant Denis Balbir pense qu'il n'y a pas grand chose à perdre avec le jeune Uruguayen.