ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « Ce serait jouer avec le feu que de vendre Gourna-Douath »
Lucas Gourna-DouathCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « Ce serait jouer avec le feu que de vendre Gourna-Douath »

Chaque semaine, Denis Balbir décrypte l'actualité des Verts. La période étant creuse, notre consultant disserte sur le Mercato de l'ASSE et les ventes qu'il faudra réaliser.

Zapping But! Football Club LOSC, OL, Monaco, OM : Top 10 des ventes de L1 vers la Premier League

« Le foot français est dans une situation très délicate et l'ASSE ne fait pas exception. Sur ce Mercato d'été, il va falloir être malin. Déjà, on savait que la plus grosse partie du Mercato se fera en interne, en propulsant des jeunes sur le devant de la scène. Il faudra en promouvoir certains, en prêter d'autres pour qu'ils s'aguerrissent (je pense à Benkhedim notamment).

Oui, Saint-Etienne va devoir vendre. Mais si on veut capitaliser sur l'année difficile et l'expérience générée, il ne faut pas non plus se délester de trop de jeunes. Mahdi Camara vient tout juste de récupérer le brassard de capitaine. Ce serait compliqué par exemple de se séparer de lui. Ce serait un mauvais signal au vestiaire. A choisir, je garderais l'équipe en place. Maintenant il faut bien avoir conscience qu'il s'agit d'une vision utopique.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

« Dans le meilleur des cas, Saint-Etienne trouve preneur sur les gros salaires »

Dans le meilleur des cas, Saint-Etienne trouve preneur sur les gros salaires dont il souhaitait se séparer la saison passée : Ryad Boudebouz, Wahbi Khazri... Même si le Tunisien a été un élément prépondérant dans le maintien et qu'il a marqué de beaux buts. Pour eux, comme pour les néo-tauliers comme Mahdi Camara, les choix seront de toute façon dicté par la demande. Il faudra que des clubs soient intéressés et prêts à faire des offres.

Ce que j'espère surtout c'est que la direction stéphanoise ne se laisse pas griser par l'éclosion de certains jeunes en cédant une nouvelle fois les bijoux de famille pour se refaire une santé financière. Derrière, même s'il y a des jeunes qui poussent et des contrats professionnels signés, rien ne dit qu'ils seront à la hauteur de ceux en place. J'espère juste qu'il y aura un bon « panachage » entre départs d'anciens et de jeunes.

L'an dernier, un dilemme s'était posé avec Wesley Fofana et Denis Bouanga. Si le deuxième – qui était courtisé après une bonne saison – est finalement resté, le premier a été vendu à Leicester City pour une grosse somme d'argent. Aujourd'hui, on parle encore d'une vente du Gabonais, qui sort d'une saison plus délicate, et c'est Lucas Gourna-Douath qui a pris la place de la promesse stéphanoise à forte valeur marchande. Que faire cet été pour les deux ? S'il y a un choix à faire, il faut garder le jeune.

« Pour Denis Bouanga, tout dépendra d'abord de lui »

Gourna, c'est l'avenir. Si le talent et le potentiel sont là, il n'a pas encore eu le temps de prouver sur la régularité. Après les départs de Saliba et Fofana, il faut s'arrêter. Oui, Gourna représente sans doute aujourd'hui la plus belle valeur marchande du club mais rien ne dit qu'elle sera inférieure dans un an ou deux. Il faut qu'on le laisse s'épanouir en Ligue 1 en étant l'un des moteurs essentiels de l'équipe. A moins d'une offre mirobolante (que je ne vois pas venir du fait du contexte), il faut tout faire pour le garder. Après Saliba et Fofana, Saint-Etienne ne peut pas continuer à jouer avec le feu.

Pour Denis Bouanga, tout dépendra d'abord de lui. Il sort d'une saison moyenne mais reste un joueur intéressant pour Saint-Etienne. S'il n'a plus la tête à l'ASSE, alors il faut le laisser partir. S'il se sent encore impliqué dans le projet et revanchard après sa saison 2020-21, il faut absolument le garder. Après, si une offre sérieuse tombe et permet à Saint-Etienne de revenir dans les clous, la discussion n'existera pas. Même si Denis Bouanga évolue à un poste où Saint-Etienne n'a pas non plus 50 solutions (et encore plus si Romain Hamouma ne prolonge pas). L'ASSE a quand même besoin de quelques atouts offensifs pour la saison prochaine et Bouanga peut en être un s'il reste. »

La chronique ASSE de Denis Balbir

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de l'ASSE. Focus cette semaine sur le Mercato et la politique de ventes à mener.