ASSE - L'oeil de Denis Balbir : "cette première victoire, c'est aussi celle de Puel"
JOIE ASSECredit Photo - Icon Sport
par Benjamin Danet
CONSULTANT

ASSE - L'oeil de Denis Balbir : "cette première victoire, c'est aussi celle de Puel"

Comme chaque lundi, Denis Balbir, notre consultant, décrypte l'actualité de la Ligue 1. Place à l'ASSE et à la première victoire des Verts, hier contre Lorient (2-0).

J'ai bien entendu regardé le match de l'ASSE face à Lorient, dimanche dans le chaudron de Geoffroy-Guichard. Premier constat, et même si les Merlus ne constituent pas le même danger que le Paris Saint-Germain, l'Olympique Lyonnais ou l'OM, cette équipe n'est vraiment pas facile à bouger. Les Lorientais avaient effectué un solide match d'ouverture face à Strasbourg et ont très souvent causé des problèmes aux Verts à Geoffroy-Guichard. Cette fois, et en dépit de ce que j'ai pu lire ou entendre, ce ne fut pas le cas. Notamment parce que le milieu de terrain stéphanois a été au niveau, en étant agressif et en jouant haut. Et surtout parce que Romain Hamouma a prouvé, une fois de plus, qu'il n'était pas un joueur comme les autres.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE l'ASSE

En ce qui me concerne, je ne fais pas partie des partisans du tout ou rien

Je suis un fervent supporter d'Hamouma, regrettant ô combien toutes ses blessures qui lui pourrissent la vie depuis des années. En forme, et surtout débarrassé de pépins physiques, Hamouma est un joueur au-dessus. Il est technique, intelligent, a du ballon comme peu d'éléments en ont. Et on se rend compte, dès lors, que cette équipe stéphanoise, à condition de bien respecter certains principes, pourrait offrir de belles prestations dans l'avenir avec le mélange jeunes-cadres. Qu'on le veuille ou non, cette première victoire en Ligue 1, c'est aussi celle de Puel. Il met des choses en place, les incertitudes sont de moins en moins nombreuses. On a vu contre Lorient, un très intérêssant mélange d'insouciance et d'expérience. En ce qui me concerne, je ne fais pas partie des partisans du tout ou rien, c'est à dire du tout jeunes ou tout anciens. Il faut savoir doser, équilibrer et parvenir, si possible toute la saison, à ce que l'on a vu hier. Camara et Neyou ont été costauds, ça devrait être encore mieux dans les semaines à venir. Aouchiche, un peu tendre face à Lorient, pourrait être la confirmation tant attendue. 

 

J'ose toutefois espérer que le transfert de Khazri, si transfert il y a, servira à recruter une autre pointe.

Se pose, enfin, la question autour de deux joueurs importants de l'effectif : Wahbi Khazri et Yann M'Vila. Au sujet du Tunisien, je ne change toujours pas d'avis : c'est un excellent joueur. Qui a contre lui d'avoir été en dessous de son vrai niveau ces derniers mois et qui a une fâcheuse propension à récolter des cartons jaunes en contestant chaque décision arbitrale. Moi, je suis pour qu'il reste à l'ASSE cette saison, l'équipe a besoin de lui et je suis convaincu que son départ serait une perte. Mais à partir du moment ou Khazri a une vraie valeur marchande et que les dirigeants souhaitent faire des économies, je vois mal comment il pourrait rester à Sainté. J'ose toutefois espérer que son transfert, si transfert il y a, servira à recruter une autre pointe. Les Verts ne peuvent se passer d'un élément offensif costaud, c'est actuellement trop tendre devant. Pour Yann M'Vila, je serai moins catégorique. Le joueur, si fort à son arrivée dans le Forez, a connu un sacré coup de moins bien depuis le départ de Jean-Louis Gasset. Et, surtout, i! n'a pas récemment prouvé qu'il était indispensable. Contre Lorient, M'Vila n'est entré qu'en fin de match, alors que la boulot avait déjà été fait. Je ne suis pas certain, vraiment pas même, que Puel le considère comme essentiel.