ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « Je ne vois pas de recrue mais j'espère me tromper »
Claude PuelCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « Je ne vois pas de recrue mais j'espère me tromper »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité des Verts. Retour sur la défaite à Marseille et la fin du Mercato de l'ASSE.

Zapping But! Football Club Diego Maradona : le monde du football rend hommage à El Pibe de Oro

« Samedi soir, face à l'OM, l'ASSE est tombée sur plus fort qu'elle au Vélodrome (1-3). Samedi, Marseille a quand même eu quelques moments de faiblesse et Sainté a failli en profiter. On peut regretter les occasions manquées : les balles de 2-2, l'occasion de Bouanga dès le coup d'envoi même si Steve Mandanda n'est pas le premier venu... On en vient toujours au même point : il y a un vrai manque de réalisme dans les deux surfaces. Défensivement, l'ASSE le règle sur certains matchs. Pas à Marseille où on a vu des erreurs sur les buts phocéens. Offensivement, c'est une constante : il manque un buteur réaliste devant. On tourne en rond en terme de problèmes et de solutions du côté des Verts.

« L'équipe n'est pas forcément déséquilibrée mais... »

Samedi soir, j'ai eu la même impression que Claude Puel. J'étais au stade et j'ai eu le sentiment de voir une équipe timorée par l'ambiance, plus fébrile que d'habitude sur ses jeunes joueurs. On n'a pas vu un joueur comme Lucas Gourna-Douath dans le jour qu'on lui connait... Dans ce genre de rendez-vous, il est évident que l'équipe manque d'expérience. Ce sera tout le débat de cette saison. Il faudrait peut-être un meilleur mélange de jeunesse et d'expérience. Après, l'expérience ça coûte cher en terme de salaire et de transfert. C'est toujours le même dilemme pour un Sainté qui n'a pas les moyens.

Oui, Saint-Etienne dispose de quelques cadres comme Wahbi Khazri, Denis Bouanga ou Romain Hamouma qui ont quand même de la bouteille mais dans la construction des actions, c'est quand même laborieux quand le niveau s'élève comme ce fut le cas à Marseille. Les joueurs d'expérience qui évoluent à des postes offensifs sont obligés de compenser certains manques. En se dispersant, ils perdent leur force et leur lucidité dans le placement. Au Vélodrome, c'était encore plus vrai pour Khazri qu'on a vu décrocher, aller chercher les ballons, tacler, faire des fautes... L'équipe n'est pas forcément déséquilibrée mais dans ce genre d'affiche, elle est un peu brouillonne et ça se paie sur la copie d'ensemble.

Même si on n'en est pas encore à s'inquiéter, il y a un retard qui devient préoccupant au niveau des points. Après quatre journées de L1, les Verts n'ont toujours pas gagné. Aux vues du calendrier, on savait que le mois d'août serait difficile avec le champion sortant, le déplacement à Marseille, à Lens mais il manque une victoire et deux points au tableau de marche pour que l'ASSE soit plus sereine. Le nul inaugural face à Lorient peut laisser des regrets car les Merlus étaient à la portée des Verts. J'espère que l'équipe ne va pas se mettre à gamberger car d'autres gros matchs attendent Saint-Etienne après la trêve.

« Sainté a un besoin urgent d'aller chercher sa première victoire »

Je suis d'un naturel optimiste et j'ai envie de croire que l'ASSE - après ce qu'elle a vécu l'an passé en terme de joie, de défaites, de peur et des craintes - a déjà passé cet apprentissage et ne sera pas sur le fil du rasoir. J'ose espérer que les choses sont assimilées et qu'on ne retombera pas dans des travers de fébrilité et d'une course au maintien difficile. Après, il ne faut pas aller dans l'excès inverse et se dire que parce qu'on s'en est sorti la saison dernière, tout va aller comme sur des roulettes. Sainté a un besoin urgent d'aller chercher sa première victoire. Lille et Marseille n'étaient pas dans la même cour que les Verts dans ce championnat mais les deux prochains le seront (Montpellier, Bordeaux) et là il faudra prendre les points. 

Il reste un peu plus de 24 heures de Mercato et je ne vois pas les Verts recruter. A moins de trouver un prêt dans les dernières heures du Mercato comme ce fut le cas pour Anthony Modeste en janvier, je ne vois pas grand chose... A moins qu'il y ait des pistes dont personne ne connait réellement la teneur. Ce serait une bonne et surprenante nouvelle mais je pense plutôt qu'il n'y aura personne. J'espère tellement me tromper... »

La chronique ASSE de Denis Balbir

Présent au Vélodrome samedi, Denis Balbir est revenu sur la défaite de l'ASSE face à l'OM (1-3). Une défaite logique mais qui ne l'inquiète pas plus que cela malgré un bilan comptable insuffisant après 4 journées. Il évoque aussi le Mercato.