ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « L'irrégularité des cadres est rageante »
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « L'irrégularité des cadres est rageante »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité des Verts. Notre consultant était un peu agacé face au visage de l'ASSE contre Reims (1-1).

Zapping But! Football Club Top 10: classement des buteurs de la Ligue des Champions 2020-2021

« Samedi, Saint-Etienne n'a pas perdu face à Reims (1-1) et c'est bien là le positif de ce match. Après, il y a aussi pas mal de négatif et de choses énervantes avec ces Verts-là. Dès que l'ASSE réalise de bonnes performances à l'extérieur, comme ce fut le cas à Nice et à Rennes, elle ne parvient pas à enchaîner à la maison. Avec deux points plus de plus, l'ASSE aurait été à l'abri dans la course au maintien. Là, les Verts ont encore perdu deux points cruciaux. Tant au niveau comptable que mental.

C'était d'autant plus rageant que l'ASSE était prévenu après le match face à Nantes (1-1). Les difficultés du match face aux Canaris n'ont pas été assimilées. Wahbi Khazri, qui avait été très bon au Roazhon Park, ne l'a pas été face à Reims. Denis Bouanga est aussi redevenu celui qui rate des occasions alors qu'il avait performé dans l'efficacité à Rennes. L'irrégularité de certains cadres situe bien la difficulté de Saint-Etienne cette saison. Avec ce match nul dans cette série plutôt positive (3 victoires, 2 nuls) et malgré les défaillances de Nice ou de Lorient, on peut – cette fois-ci – faire un peu la fine bouche. Quand on se crée quatre occasions, il faut au moins parvenir à en mettre deux au fonds.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

« Khazri – Modeste, le duo d'attaque n'est pas ce qui me gêne le plus... »

Avant le match, les supporters étaient présents aux abords de Geoffroy-Guichard. Ils attendaient beaucoup du 4-4-2 avec le tandem Khazri – Modeste. Attendait-on trop d'eux ? Sans doute... Plus jeune, ils avaient brillé ensemble à Bastia (saison 2012-13). On espérait que les automatismes reviennent. Je pense qu'on met un peu trop de pression à Anthony Modeste. On oublie qu'il ne jouait pas régulièrement à Cologne et qu'il a encore besoin de temps. Le hic, c'est que Saint-Etienne n'a pas vraiment de temps.

Personnellement, ce que je trouve cocasse, c'est que Modeste était venu à Saint-Etienne pour suppléer Charles Abi mais que c'est Charles Abi qui marque des buts importants et est décisif. C'est la magie du football de voir que c'est celui qui semblait mis de côté pour laisser la place à un joueur confirmé se retrouve dans la peau du sauveur.

Pour en revenir au duo Khazri – Modeste, je n'ai jamais cru en Khazri comme un pur attaquant de pointe. En l'absence de Romain Hamouma, c'est difficile de trouver un registre similaire. Disons qu'il y a du travail. En tout cas, le duo d'attaque n'est pas ce qui me gêne le plus chez les Verts. Le plus embêtant, ce sont quand même les sautes de forme auxquelles on peut assister d'un match à l'autre. »