ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « Modeste doit marquer pour ne pas laisser le malaise s'installer »
Anthony ModesteCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « Modeste doit marquer pour ne pas laisser le malaise s'installer »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité des Verts et de la L1. Retour sur la défaite problématique de l'ASSE à Lorient (1-2).

Zapping But! Football Club Ligue 1 : top 10 du bilan financier des clubs

« Dimanche, Saint-Etienne s'est incliné à Lorient (1-2). Avec les Verts, le problème est malheureusement récurrent et dure depuis des années. Cette équipe ne parvient pas à prendre ses virages importants. Ce week-end, il y avait matière à basculer du bon côté et à se donner de l'air. Les Verts ne l'ont pas fait. La pression du maintien est là et rien ne sera simple avec la réception du RC Lens dès mercredi. Un match qui est loin d'être gagné pour l'ASSE.

Autant on ne s'attendait pas à ce que Saint-Etienne prenne des points à Nice et à Rennes mais on pouvait penser que cette équipe serait en mesure de battre Nantes ou Reims à la maison. Les choses sont inversées. On pouvait se douter qu'à Lorient, face à un adversaire qui ne leur réussit pas vraiment historiquement, ce serait compliqué. Déjà du temps des Gameiro et Pédron, les Verts se faisaient déjà bien bousculés face aux Merlus. Cela a encore été le cas dimanche avec ce doublé d'Armand Laurienté pour répondre à l'ouverture du score d'Harold Moukoudi. Pour moi, le partage des points n'aurait pas été très grave au Moustoir.

Ce qui m'embête surtout c'est d'avoir vu les Verts céder dans les dix dernières minutes. Après Lens, il y a d'autres rencontres au couteau à jouer, face à Nîmes, Dijon, Monaco ou encore au Parc face au PSG. Désormais, tout dépendra de la chance que les autres nous laisseront. Saint-Etienne a grillé beaucoup de jokers, même si les clubs n'en ont pas vraiment profité derrière. Attention quand même à certains réveils. Lorient revient bien, Nîmes a eu sa belle série. Même Nantes, qui, sans être génial, ne perd plus depuis l'arrivée d'Antoine Kombouaré. L'ASSE n'est pas sauvée, il faut en avoir bien conscience.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

« Ne pas remuer le couteau dans la plaie avec Mostafa Mohamed »

Dans le contenu, il y a quelques déceptions. A commencer par Anthony Modeste. Il va falloir que l'attaquant prêté par Cologne commence à marquer des buts. Quand on prend quelqu'un sur le Mercato d'hiver, c'est quand même pour ça. La semaine passée, on disait en souriant que Charles Abi était la recrue hivernale mais le mutisme d'Anthony Modeste commence à être un souci. Même si on n'est pas sur la même échelle de joueur, on ne peut qu'être déçu quand on voit ce qu'Arkadiusz Milik fait à Marseille par exemple... Pour moi, Anthony Modeste doit à tout prix marquer contre Lens pour ne pas laisser le malaise s'installer.

Voir Modeste galérer c'est d'autant plus dur que, dans le même temps, Mostafa Mohamed explose à Galatasaray. Bien sûr, il ne faut pas tout mélanger. On ne sait pas si l'Egyptien se serait adapté aussi bien à la Ligue 1 qu'au championnat turc mais il est certain qu'un joueur de cette qualité aurait pu faire du bien à Saint-Etienne. Cela aurait pu être une vraie bonne pioche. Aujourd'hui, cela ne sert à rien de remuer le couteau dans la plaie. Mostafa Mohamed ne sera probablement jamais un joueur de Saint-Etienne. Sa valeur marchande est en train d'exploser et c'est de l'histoire ancienne. Il faut faire avec les moyens du bord et les moyens du bord, c'est Anthony Modeste. J'étais content de sa venue et je ne vais pas changer de discours. J'espère qu'il trouvera vite la solution.

« Puel – Moueffek, un faux problème »

Un mot pour finir sur les critiques touchant Claude Puel après l'entrée puis la sortie du jeune Aïmen Moueffek. Il faut avoir bien à l'esprit que c'est un changement d'ordre de tactique et non pas une sanction. Je l'avais déjà vu faire ça à Lille avec Peter Odemwingie, sorti 15 minutes après son entrée en jeu. Cela ne remet pas en cause la qualité du joueur et je ne suis pas de ceux qui pensent que cela peut griller Moueffek. C'est un choix d'entraîneur. Je pense que Claude Puel s'expliquera avec son jeune joueur. Même si ce n'est pas très agréable de vivre ça, Aïmen Moueffek le comprendra très bien. Je ne me fais pas plus de soucis que ça. Pour moi, c'est un faux débat. »