ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « Pas lieu de sombrer dans le catastrophisme »
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « Pas lieu de sombrer dans le catastrophisme »

Chaque semaine, Denis Balbir décrypte l'actualité des Verts et la Ligue 1. Notre consultant s'attarde sur le coup de mou de l'ASSE et peste contre la VAR.

« A Lens, l'AS Saint-Etienne a concédé samedi sa deuxième défaite de rang (0-2). Défensivement, cela fait sept buts et un seul point pris lors des trois derniers matchs. Le début de la spirale négative de l'ASSE est vraiment le match de Nantes. Le fait d'avoir mené 2-0 et de s'être fait rejoindre a vraiment fait douter les joueurs de Claude Puel. Ce résultat a fait beaucoup de mal. C'est vraiment le nul face aux Canaris qui a été le détonateur négatif.

Maintenant il est encore trop tôt pour se montrer alarmiste. Ce sont deux défaites, certes. Il faut se remettre en question et travailler. On ne va pas dire que tout va bien à l'ASSE mais il faut garder une certaine mesure. Autant après trois journées, on ne pouvait pas commencer à parler d'Europe. Autant aujourd'hui on ne va pas commencer à parler de maintien. Il n'y a pas lieu de sombrer dans le catastophisme. Saint-Etienne va se reprendre. Les jeunes ont du talent. Les Verts peuvent compter sur un bon gardien.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

« Wesley Fofana est parti, il faut aller de l'avant »

Bien sûr, l'ASSE manque aujourd'hui d'un buteur. Cela s'est encore vu à Lens où, après l'arrêt de Leca sur Denis Bouanga en début de match, Sainté est retombé dans l'inconstance. Le problème de Saint-Etienne est d'abord dans l'efficacité offensive plus que défensive et dans le manque de régularité de ses attaquants. Ils sont à l'image de Romain Hamouma, talentueux mais trop irréguliers.

C'est vrai que les difficultés de l'ASSE sont arrivées au moment où Wesley Fofana est sorti de l'équipe. Claude Puel voulait bâtir son socle défensif autour de lui. Le Marseillais est parti à Leicester et tout est remis en question. Maintenant, un défenseur central aussi talentueux soit-il reste un élément remplaçable. Saint-Etienne a pris un joueur. Les Verts avaient aussi des solutions en interne. Wesley Fofana n'est plus là et cela ne sert à rien de se lamenter. Il faut aller de l'avant...

« La vidéo assistance, un drame pour le football »

Plutôt que de parler des absents, je préfère parler des présents. Dans la défaite à Lens, il y a un paramètre important à mettre en avant. Les joueurs qui ont vu rouge, ce ne sont pas des petits jeunes coupables de maladresse mais des cadres. Des joueurs d'expérience exclus suite à l'utilisation de la VAR. D'une manière générale, c'est vidéo assistance est en train de devenir un drame pour le football.Autant je peux comprendre que le carton rouge de Kolo soit logique. Il y a penalty et un joueur blessé. Même sans vidéo, quand un joueur sort sur civière, on peut transformer le jaune en rouge. En revanche, le rouge de Khazri... Il y a un excès d'engagement certes mais ce n'est plus non plus un attentat. Cette vidéo assistance devient ridicule. C'est elle qui mène le rythme. »