Laurent Batlles reste à la tête du navireCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

ASSE - L'oeil de Denis Balbir : « Sainté doit recruter trois joueurs »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité des Verts. Retour sur la décision de l'ASSE de ne procéder à aucun changement dans son organigramme malgré le début de saison raté.

Zapping But! Football Club Guardiola compare Haaland à Cruyff et Ibrahimovic

« Dans un communiqué, l'ASSE a acté des décisions la semaine passée et l'une des principales est de ne rien changer à l'organigramme pour l'instant et de faire confiance aux nouveaux recruteurs enrôlés récemment. Personnellement, je retiens surtout ce « pour l'instant ». Il a une importance capitale car rien ne dit que ça ne changera pas dans quelques jours ou quelques semaines. Trop de gens prennent le communiqué du club comme une décision figée et gravée dans le marbre alors que ce n'est pas le cas. On jugera dans les faits.

En attendant, quand on a un club avec autant de souffrance et de mal-être qu'actuellement, on ne peut pas complètement arrêter sa décision. Il y a une réflexion plus large qui est en cours et ça n'a jamais empêché les décideurs de changer d'avis. Je n'aurais pas les mêmes certitudes que certains concernant la continuité jusqu'à la fin de saison de l'organigramme qui est aujourd'hui celui des Verts. Les choses peuvent évoluer. Dans quel sens ? Je ne sais pas... Tout ce que j'espère, c'est que l'ASSE se remettra la tête à l'endroit.

« Furlan ? De ce que j'ai compris, il ne verrait pas trop ce qu'il pourrait faire dans cette galère... »

Oui, Laurent Batlles a été maintenu dans son fonction. Roland Romeyer a aussi pris des renseignements sur Jean-Marc Furlan. Je ne vais pas citer Jean-Marc Furlan - puisque je ne l'ai pas eu au bout du fil - mais ce que j'ai entendu c'est que lui-même ne serait pas très chaud à l'idée de venir. Il ne verrait pas trop ce qu'il pourrait faire dans cette galère... Les choix principaux étaient déjà réduits et je comprends qu'on décide de continuer avec Laurent Batlles, même si, comme Loïc Perrin, il a des responsabilités sur ce recrutement raté. J'espère qu'on leur donnerait quand même des moyens supplémentaires pour travailler. J'espère que les dirigeants sauront écouter l'entraîneur, le staff technique, les recruteurs et délier les cordons de la bourse.

Les idées pour que Saint-Etienne se sorte de cette situation viendront du prochain Mercato d'hiver. Pour les matchs d'Annecy et de Caen, l'ASSE aura le même effectif que sur le début de saison. Ensuite, il faudra, selon moi, recruter trois joueurs. Trois joueurs qui aiment le foot, qui aiment Saint-Etienne, qui honorent le maillot, qui honorent les supporters et soient surtout de vrais leaders, prêts à se mettre minable sur le terrain quitte à sortir en larmes comme on peut le voir à Montpellier avec des joueurs comme Téji Savanier. Il ne s'agit plus de trouver des joueurs qui font des jongles et mettent des buts dans la lucarne. Si on peut en trouver, c'est sûr que c'est mieux, mais il faut des joueurs qui secouent tout le monde : des Luis Fernandez, des Gabriel Heinze... Du caractère. Tout ce qui manque aujourd'hui à Sainté.

Pour sortir de cette mauvaise passe, il faut que l'équipe marque des buts évidemment mais il faut surtout des gens impliqués, qui regardent vers le haut et qui ne baissent pas les yeux face à l'adversité. A Sainté, on a trop de joueurs qui pensent à leurs vacances, à leur avenir, à leur téléphone portable... Aujourd'hui, il y a un club mythique et il a besoin d'être sauvé. »

La chronique ASSE de Denis Balbir

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité des Verts. Retour sur la décision de l'ASSE de ne procéder à aucun changement dans son organigramme malgré le début de saison raté. Notre consultant ne voit pas cette posture gravée dans le marbre.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.