ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « Soucasse, le bon choix pour remplacer Romeyer »
Jean-François Soucasse, un dirigeant discret à l'ASSE.Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

ASSE – L'oeil de Denis Balbir : « Soucasse, le bon choix pour remplacer Romeyer »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité des Verts. Retour sur la semaine agitée en coulisses à l'ASSE.

Zapping But! Football Club Top 10 : les meilleurs gardiens de la saison 2020-2021

« L'ASSE a commencé sa préparation avec deux grosses annonces au niveau structurel. D'abord le passage sans encombre de la DNCG. Puis la refonte de l'organigramme avec la mise en retrait de Roland Romeyer avec la nomination à la présidence déléguée de Jean-François Soucasse. Deux annonces qu'il convient de commenter.

« Le passage réussi devant la DNCG, pas vraiment une surprise »

Si le Covid a fait beaucoup de casse et provoqué des passages tendus devant la DNCG, l'ASSE s'en est bien sortie avec une 11e année consécutive sans déficit. Est-ce vraiment surprenant ? Non. Dès l'an dernier, les Verts ont fait le choix de s'appuyer sur des jeunes. Forcément, au niveau de la masse salariale et des indemnités de transferts, cela avait fortement limité les dépenses. Tout avait bien été programmé en amont avec en prime la grosse vente de Wesley Fofana à Leicester. Même si sportivement cela a mis un coup à l'équipe, ce gros transfert a permis aux Verts de ne pas basculer dans le rouge. Aux vues de la situation dans de nombreux clubs et de l'épisode Mediapro, on peut se dire que la direction a fait le bon choix.

Il y a quelques semaines de ça, un frisson est passé dans le dos des supporters avec une possible rétrogradation sportive et administrative. Sportivement, Claude Puel a bien mené sa barque pour finir en milieu de tableau malgré de nombreux jeunes dans l'effectif. Administrativement, même si c'est parfois passé ric-rac, la gestion prudente des dossiers par les dirigeants a conduit à ce nouveau résultat net positif. Cela ne veut pas encore dire que l'avenir s'annonce radieux. Il y a encore des incertitudes autour des droits TV, des changements qui arrivent et de la crise sanitaire qui dure mais Saint-Etienne s'est donné du temps pour repartir de l'avant. Les bases financières demeurent solides et c'est le principal. Sans ça, il ne peut pas y avoir d'avenir sportif.

« Le recul de Romeyer, cette fois-ci c'est la bonne »

L'autre nouvelle nous vient de Roland Romeyer qui a encore décidé de prendre du recul. Cela n'avait pas duré avec Frédéric Paquet et Xavier Thuilot mais je pense que cette fois-ci, c'est la bonne. Je ne dis pas ça méchamment. On ne peut pas jeter la pierre sur quelqu'un qui aime le club d'une manière aussi viscérale que lui. Parfois, Roland Romeyer a peut-être mal fait les choses aux yeux de certains. Maintenant il a aussi fait des choses bien. Respectons l'homme.

A 75 ans, Roland Romeyer a désormais plus de bouteille à son poste. Il ne reproduira sans doute pas les erreurs passées. Même s'il a beaucoup fait depuis qu'il a pris les rênes du club en 2010, je ne pense pas que Romeyer reviendra sur le devant de la scène car cette fois-ci, il laisse les clés à quelqu'un qui a les pieds sur terre. La différence entre Soucasse, Paquet, Thuilot, Comolli, Tessier, Tong Cuong et les autres, c'est que cette fois-ci l'homme à qui il délègue est un ancien de la maison et a vraiment la fibre club. C'est le bon choix.

Oui, Jean-François Soucasse n'a pas été une grande star de l'ASSE. Joueur, il était même plutôt effacé au moment de donner des interviews. Mais ce n'est pas très grave ! C'est quelqu'un de devoir, qui connait son métier, qui a un bagage intellectuel supérieur à la moyenne, qui a une vision assez diplomatique de son métier... Et qui surtout, contrairement à ses devanciers, partage le même attachement aux Verts que Roland Romeyer. Sa présence sera forcément davantage respectée par les supporters, lesquels réclament souvent des anciens joueurs à des postes de responsabilité. Il peut amener de l'équilibre jusqu'à la vente attendue du club ».

La chronique ASSE de Denis Balbir

Dans sa chronique hebdomadaire sur But ! Saint-Etienne et But ! Football Club, Denis Balbir revient sur le passage réussi devant la DNCG, l'annonce du recul (définitif?) de Roland Romeyer et la promotion en troisième président de Jean-François Soucasse.