Hatem Ben Arfa a été bien muselé vendredi dernier...
Hatem Ben Arfa a été bien muselé vendredi dernier...Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

ASSE - L'oeil de Denis Balbir : « Troyes, ce sera un match à neuf points »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité des Verts. Retour sur le nul de l'ASSE à Lille (0-0).

Zapping But! Football Club Top 10 : les footballeurs les plus suivis sur les réseaux sociaux

« Vendredi dernier, l'ASSE a ramené un bon point de Lille (0-0). Malheureusement, il y a eu les victoires de Troyes et de Lorient ainsi que le nul de Metz qui renvoient les Verts à la 18e place de Ligue 1. Ce point est malgré tout important car il permet de garder la même distance sur les Grenats (3 pts) et de creuser un peu le trou avec Bordeaux (4). Maintenant il convient de regarder le calendrier avec ce match décisif qui se profile face à Troyes vendredi dans le Chaudron. Un match dans la même configuration que celui de Metz.

En cas de victoire, il y a un grand pas à faire vers le maintien. A ce stade de la saison, on ne va même plus parler de match à trois ou à six points. L'ESTAC, ce sera un match à neuf points en bas du classement ! Je pense que le peuple vert l'a bien compris puisqu'on annonce le Chaudron dans la même configuration que face à Metz, plein à craquer avec des places vendues à un tarif populaire. Cette union sacrée est importante car c'est justement la recette du maintien stéphanois en Ligue 1.

« Ce point à Lille n'est pas anodin »

En ce moment, l'ASSE compte quand même quelques certitudes. Sans son patron de défense Eliaquim Mangala, qui était suspendu, Saint-Etienne est parvenu à tenir face au champion lillois. Même si le LOSC avait sans doute déjà un peu la tête à Chelsea, il faut souligner le sérénité retrouvée de cette défense ligérienne. Ce point grapillé n'est pas anodin. Il y avait du sérieux, de la concentration... Les ingrédients clés pour prendre au moins un point. Dans le tableau de marche de Saint-Etienne, ce n'est pas facile de prévoir des points en déplacement. Il faut d'abord faire le plein à domicile avant d'envisager deux ou trois coups. A l'extérieur, il faut parfois savoir mettre la manière de côté et ça a très bien été fait à Lille.

« L'ASSE est en train de rattraper le club de Bernardoni et Thioub »

Dans la course au maintien, l'ASSE est en train de rattraper un nouveau concurrent : le SCO Angers. Le club des recrues hivernales Paul Bernardoni et Sada Thioub. J'ai lu que Saïd Chabane ne regrettait pas ces deux départs dans son interview à la presse régionale la semaine dernière. Tant mieux pour lui. Vu la série noire d'Angers (7 défaites consécutives), on peut quand même s'interroger... Avec Bernardoni et Thioub, Sainté a refait 14 de ses 17 points de retard sur le SCO en peu de temps.

Quand on dégringole au classement, on se demande ce qu'on a fait de bien ou de mal. Est-ce qu'Angers aurait fait mieux sur les derniers matchs avec des Thioub ou Bernardoni qui ne jouaient plus ? Une chose est certaine : le SCO va maintenant devoir faire très attention car il est en train de glisser pleinement dans le petit groupe de clubs qui vont lutter pour leur survie jusqu'au bout. Psychologiquement, est-ce que le SCO est taillé pour le maintien ? Si Sainté double Angers et qu'Angers descend, on rediscutera avec Saïd Chabane et on fera le bilan des choix hivernaux qui ont été faits. Aujourd'hui, tout ce qu'on peut dire, c'est que Bernardoni et Thioub sont heureux à Saint-Etienne et que les Verts sont satisfaits de leurs prestations ».

La chronique ASSE de Denis Balbir

Dans sa chronique, Denis Balbir revient sur le match nul solide de l'ASSE à Lille (0-0), le choc décisif en vue du maintien vendredi prochain contre Troyes... Et sur la dégringolade d'Angers depuis le départ conjugué de Sada Thioub et Paul Bernardoni.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.