ASSE - L'oeil de Denis Balbir : « Une vraie carte à jouer à Marseille »
Jessy Moulin, la rage de vaincre, avec Wesley Fofana et Timothée Kolodziejczak (ASSE - RC Strasbourg).Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

ASSE - L'oeil de Denis Balbir : « Une vraie carte à jouer à Marseille »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité des Verts et de la L1. Notre consultant revient sur la victoire face à Strasbourg et l'épisode Wesley Fofana.

« Deux matchs, deux victoires à Geoffroy-Guichard. Les Stéphanois sont sur une belle dynamique. Ils ont marqué 4 buts en 2 matchs sans en concéder aucun. Contre Strasbourg, les Verts n'ont rien lâché. On peut aussi souligner les prestations de Jessy Moulin, un gardien qui à chaque sortie répond présent et qui sort de deux clean sheets.

En face, j'ai trouvé les Alsaciens très rugueux, avec l'étonnante bénédiction des commentateurs du match d'ailleurs. A chaque contact, les Strasbourgeois étaient excusés. C'était « viril mais correct ». Personnellement, j'ai trouvé que l'équipe de Thierry Laurey était brutale. Disons qu'elle a essayé de se défendre avec une équipe stéphanoise jeune et enthousiaste... En tout cas, le résultat est très positif pour l'ASSE qui sort de deux victoires face à Lorient et Strasbourg, deux clubs de son championnat.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

« A Marseille, le cœur léger après Lorient et Strasbourg »

Toutes les mises en place faites par Claude Puel et son staff sont en train de payer. Maintenant, il faut rester prudent. Ce n'est pas parce que les Verts enchaînent deux victoires consécutives qu'il faut commencer à s'enflammer et à parler du titre de champion de France mais l'équipe renvoie actuellement une bonne image et peut se déplacer le cœur léger à Marseille pour son match en retard de la première journée de Ligue 1 jeudi.

Sur cet ASSE – OM, les Verts ont la capacité de ramener quelque chose du Vélodrome. Ce n'est pas un manque d'ambitions que de dire que Sainté doit d'abord jouer ce match pour ne pas le perdre. Après, avec davantage d'heures de récupération que l'adversaire et face à un Marseille amoindri par les deux suspensions (Amavi, Benedetto), il peut y avoir un coup à faire. L'équipe de Claude Puel sort quand même avec quelques certitudes de ses deux derniers matches. Dans ce début de saison un peu bizarre, tout est remis en questions. Les Verts y ont une vraie carte à jouer...

« Ismaïla Sarr, l'exemple à suivre pour Fofana et les Verts »

Sportivement, l'ASSE va bien. Dans les coulisses, la semaine a été un peu plus animée. Notamment avec l'interview de Wesley Fofana, qui a réclamé de quitter le club à moins de 72 heures du match contre Strasbourg. Malgré ses velléités de départ, ma position n'évolue pas concernant le défenseur des Verts. Pour moi, Fofana a tout intérêt à continuer avec son club formateur. Même si les sirènes anglaises sont difficiles à contenir du fait de son âge, de son ambition et de « l'exemple » Saliba.

Ce qui m'embête un peu, c'est que Wesley Fofana voit le côté négatif pour lui en se disant que s'il ne fait pas une bonne saison sa cote va chuter... Ce n'est pas comme ça qu'il faut réfléchir. Quand on est formé à l'ASSE, on doit se dire : « Je vais m'éclater cette saison avec mes potes, le club va s'y retrouver et moi encore plus ». Je pense que Fofana doit rester. Après, est-ce que les patrons stéphanois pourront résister à l'offensive de Leicester, c'est autre chose...

Personnellement, je pense que l'argent sacrifié par le club et le joueur s'il reste cet été ne sera pas perdu. Rien ne dit que les sommes ne seront pas supérieures dans un an. C'est un risque à prendre. Je rappellerais juste que le FC Metz l'avait pris en refusant entre 8 et 10 M€ après six mois pour Ismaïla Sarr. L'année d'après, il était parti à Rennes pour 15 M€, soit une fois et demi plus cher. Cela avait été un bon calcul. Il y a toujours le risque qu'un joueur se blesse. Maintenant Wesley Fofana n'évolue pas à un poste aussi sensible qu'attaquant ou milieu créatif. Généralement, il évite les mauvais tacles. Il a tout pour éclore cette saison.

« Les supporters n'ont pas à s'immiscer dans le dossier Fofana »

Est-ce que Wesley Fofana sera affecté mentalement par l'épisode ? Le risque est là. J'ai lu dans son interview que lui et sa famille avaient été secoués par diverses actions ridicules et reflétant l'imbécilité de certains. Je ne lui en veux pas de s'être interrogé. Jusqu'à présent, Wesley Fofana avait tout donné pour le maillot. C'est normal quand on a 19 ans et qu'on voit un club ambitieux de Premier League vous faire une offre... Qui peut refuser directement ? Qui peut dire « je vais rester chez les Verts jouer la 5e ou la 6e place et on verra » ? Soyons sérieux... Ce qui n'est pas normal en revanche, c'est d'aller l'insulter, d'aller insulter sa famille, embêter sa petite sœur à l'école... Ce genre de dossier doit se gérer entre le joueur et le club. Les supporters n'ont pas à s'immiscer. Ils jouent contre leur camp. Avec l'éclosion des réseaux sociaux, la société va dans le mauvais sens. Elle se laisse aller à des actes ridicules. De quel droit ces pseudos supporters se permettaient des choses ? »