FC Barcelone – PSG (1-4) / L'oeil de Denis Balbir : « Une belle surprise autant qu'un exploit »
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

FC Barcelone – PSG (1-4) / L'oeil de Denis Balbir : « Une belle surprise autant qu'un exploit »

Chaque lendemain de Ligue des Champions, Denis Balbir revient sur les performances des clubs français. Retour sur la prestation du PSG sur la pelouse du Barça.

Zapping But! Football Club Trophée UNFP : les joueurs du mois

« Hier soir, le PSG a pris une belle option sur les quarts de finale de la Ligue des Champions en allant s'imposer 4-1 au Camp Nou face au FC Barcelone. Le score est quand même une surprise. Pour une équipe française, ce n'est jamais anodin de s'imposer à Barcelone. Avec un tel score, seul le FC Metz l'avait réalisé par le passé. Cela situe la portée de l'exploit. Même si en face c'était une équipe en méforme, avec certains joueurs comme Gérard Piqué hors de conditions, cela reste le Barça. On ne peut pas faire la fine bouche après un tel résultat.

D'habitude, quand un club français réalise un exploit, la norme est de dire que l'adversaire était moyen. Ce matin, j'ai quand même l'impression que tout le monde est unanime pour dire que le PSG a été énorme. Je pense aussi que c'est le cas : de la composition d'équipes à la tactique de Mauricio Pochettino aux performances des joueurs menées par « l'extraterrestre Mbappé ». Cette victoire se passerait presque de commentaires tant le PSG a été au dessus malgré l'ouverture du score sur penalty de Messi.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU PARIS SAINT-GERMAIN

« Messi – Mbappé, la passation aura lieu en douceur. Hier, c'était très violent »

Je suis content pour Kylian Mbappé, que j'avais défendu il y a quelques semaines lorsqu'il avait une baisse de rendement. J'étais persuadé que c'était un accident, que Mbappé, après avoir battu tous les records à son jeune âge, avait le droit à quelques moments de faiblesse. La réponse amenée au Camp Nou est belle. Avec l'absence de Neymar et celle de Di Maria, on attendait beaucoup de lui. Il a répondu présent. Je suis aussi convaincu par les choix de Mauricio Pochettino, notamment avec le nouveau placement pertinent de Marco Verratti, ses changements au bon moment, l'animation autour de Mauro Icardi...

Dans les médias, le match avait beaucoup été présenté comme le duel entre Kylian Mbappé et Lionel Messi. Etait-ce une passation de pouvoir entre les deux hommes ? C'est toujours difficile de tirer ce genre de conclusions . Ce serait faire injure à tout ce qu'a fait Messi en disant qu'il doit désormais faire la place. L'Argentin n'a pas 42 ans, il n'est pas sur la pente descendante. Restons mesuré. Maintenant, concernant Kylian Mbappé, on ne peut qu'espérer qu'il marque le football comme Messi et Ronaldo. S'il reste concentré sur son travail, ses efforts, que les blessures l'épargnent, je pense qu'il prendra la même trajectoire que les deux monstres... Mais la passation aura lieu en douceur. Hier soir, cela a été très violent. »