FC Nantes – L'oeil de Denis Balbir : « Geubbels, Kolo Muani... Les choix ont été les bons »
Le clan KitaCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

FC Nantes – L'oeil de Denis Balbir : « Geubbels, Kolo Muani... Les choix ont été les bons »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de Ligue 1. Notre consultant fait le bilan du Mercato du FC Nantes.

Zapping But! Football Club Ligue 1 : top 10 des meilleurs vendeurs de la décennie

« Ces derniers mois, le FC Nantes a trop fait parler de lui au travers de polémiques entre le président, les supporters, cadres, staff, anciens... On était sur une vraie bouillie. Alors forcément, quand on voit le dénouement du Mercato et l'effectif à disposition d'Antoine Kombouaré, on est plutôt rassuré. Cet été, il y a un peu plus de sérieux, de précision et de parcimonie dans les décisions. Un Mercato se fait en interne et en externe. Parvenir à garder les joueurs importants en ajoutant quelques pièces ciblées, c'est parfois le meilleur recrutement qui soit.

« Willem Geubbels ? Pourquoi pas ? »

Les Kolo Muani, Simon, Blas et consorts ont été marqués par une saison difficile. Dans ces cas-là, on emmagasine beaucoup d'expérience. C'est un bon point pour préparer la suite que de les avoir conservé. Une suite qui se fera avec un petit renouvellement ciblé et quelques renforts (Cyprien, Bukari, etc.). Willem Geubbels, qui est arrivé sur la fin du Mercato, est un joueur sur lequel Monaco avait fondé beaucoup d'espoir. Il n'a pas réussi à répondre dans un contexte mais là il se retrouve dans un nouveau challenge avec les compteurs à zéro. Pourquoi pas ?

Alors qu'on l'annonçait sur le départ, Alban Lafont est toujours là et ce n'est pas anodin. Même s'il a connu des difficultés et qu'il a été maladroit dans ses déclarations il y a quelques mois, on parle de l'un des tous meilleurs gardiens de sa génération. Il s'est bien repris et on ne peut que se féliciter de le voir impliqué dans le challenge nantais. On va dire que la saison n'a pas si mal démarré pour le FCN.

« Le cas Kolo Muani montre que le sportif a été privilégié au financier »

Je retiens également ce qui s'est passé dans les derniers jours pour Randal Kolo Muani. Waldemar Kita avait fixé le cap à 10 M€ pour son attaquant. Il n'a jamais reçu les offres à hauteur et il s'est donc tenu à sa décision en ne laissant pas filer un attaquant qui partira libre dans un an. On critique suffisamment les clubs qui vendent à tord et à travers à la moindre plus-value pour ne pas saluer ce choix. Qu'on soit pro-Kita ou non, on peut reconnaître ça : garder « RKM » en considérant qu'il va aider le FC Nantes sur la saison, c'est rester une forme d'éthique sportive. Là, le sportif a clairement été privilégié par rapport au financier.

Je pense qu'au moment de se décider pour Randal Kolo Muani, Waldemar Kita avait bien conscience qu'un championnat à 18 clubs démarrerait dans quelques mois. Ce n'est pas le moment de flancher et d'être dans la charrette. Malgré les pertes financières, il faut avoir la vision globale des choses et, pour moi, les choix nantais sont les bons cet été. On peut difficilement dire que le Mercato nantais est dénué de toutes ambitions... En espérant simplement que la direction et les supporters parviennent à enterrer la hache de guerre et tirent tous dans le même sens cet été. »

La chronique FC Nantes de Denis Balbir

Denis Balbir estime que le Mercato du FC Nantes est plutôt réussi dans le sens où quasiment tous les cadres sont restés (Kolo Muani, Simon, Blas, Lafont) et que les Canaris ont apporté quelques retouches prometteuses (Cyprien, Bukari, Geubbels).