FC Nantes – L'oeil de Denis Balbir : « Restons prudent avec l'effet Kombouaré »
Antoine KombouaréCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

FC Nantes – L'oeil de Denis Balbir : « Restons prudent avec l'effet Kombouaré »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Notre consultant a décrypté la première d'Antoine Kombouaré sur le banc du FC Nantes.

Zapping But! Football Club Top 20 : joueurs en fin de contrat

« « Enfin ! », diront certains. Dimanche, le FC Nantes a mis fin à une série de 15 matches sans victoire sur la pelouse du SCO Angers (3-1). Le réveil a sonné au bon moment. La coïncidence - qui n'en est pas forcément une - veut que ce soit avec la présence d'un nouvel entraîneur. Les joueurs se sont bougés sur le terrain. Ils ont pris conscience du danger qui les menaçaient. Antoine Kombouaré s'est fixé un challenge, le maintien étant la condition sine-qua-none pour poursuivre l'aventure. On connait ses qualités.

Aujourd'hui, tout le monde parle d'Antoine Kombouaré comme d'un entraîneur restant sur un gros échec à Toulouse. C'est la réalité. Maintenant il n'a pas non plus eu beaucoup de réussite en Haute-Garonne. Il a été jugé, on a balancé de grandes phrases qui peuvent faire mal à son sujet... A mon sens, il faut raison garder. Kombouaré ne doit pas être jugé sur ses expériences passées, comme il ne faut pas non plus tirer d'enseignements après un seul match à Nantes.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

« Cette victoire ne fait pas de Nantes une équipe interplanétaire »

Oui, il a su recadrer les joueurs, en relancer certains, en bouger d'autres. Oui, il est très impliqué. Il est de retour dans un club qui compte pour lui, dans un club qui compte dans le patrimoine français. Maintenant il ne faut pas voir en ce premier match autre chose qu'une belle performance à l'extérieur dans un derby. Cela ne fait pas de Nantes une équipe « interplanétaire » mais cela fait trois points qui font du bien dans la course au maintien.

A Angers, Nantes a agressé son adversaire à l'entame, a marqué deux fois rapidement. De là à parler d'une patte Kombouaré... Restons prudent. Les bienfaits et l'apport d'un entraîneur ne se mesurent pas en quelques jours de travail. Si Kombouaré avait perdu, auront-on parlé d'effet ? Je ne pense pas... Face à un SCO assez irrégulier cette saison et que l'entraîneur avait sans doute bien étudié, il y a eu une bonne entame, une volonté de bien faire.

Avec son expérience, c'est évident qu'Antoine Kombouaré sait parler à ses joueurs. Il en a d'ailleurs retrouvé certains de son passage à Guingamp. Ce genre de situations, il sait gérer. Son discours a sans doute été bénéfique pour libérer certains, leur faire comprendre l'urgence de la situation et/ou les remettre en confiance. Si l'effectif nantais n'est pas taillé pour l'Europe, ce n'est pas non plus une équipe destinée à jouer le maintien. Alors oui, on peut sans doute parler d'un petit effet ou d'une patte Kombouaré mais il ne faut pas non plus en faire des caisses... »