LOSC – OL / L'oeil de Denis Balbir : « Lyon grand vainqueur de ce match nul »
Renato Sanches et Memphis DepayCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

LOSC – OL / L'oeil de Denis Balbir : « Lyon grand vainqueur de ce match nul »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité de la Ligue 1. Focus sur le choc de la 9e journée de L1 qui a opposé le LOSC à l'OL dimanche soir (1-1).

« Dimanche soir, on a eu droit à une vraie belle affiche de Ligue 1 entre le LOSC et l'OL (1-1). Un match entre deux équipes qu'on retrouvera dans les très haut de tableau en fin de saison à n'en pas douter. Ce nul, ce n'est pas une mauvaise affaire pour les hommes de Rudi Garcia qui ramène un point d'un déplacement compliqué, une semaine après avoir écrasé Monaco. Dans l'esprit, j'ai vu un match entre deux équipes de stature européenne.

Cette saison, Lyon ne joue pas l'Europe. On sait tous les conditions particulières de la fin de saison dernière et la manière dont le club de Jean-Michel Aulas a été évincé. En tout cas, dans l'état d'esprit, l'OL n'a pas changé. Lyon adore l'Europe et sait proposer des matches de haut niveau quand il retrouve en Ligue 1 le parfum de ses matches continentaux. Aller à Lille avant le derby face à l'ASSE, c'était une excellente préparation... Et les Rhodaniens ont bien négocié le virage. Sur la pelouse du LOSC, l'OL a su faire face à une grosse équipe avec beaucoup de talents individuels.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'OLYMPIQUE LYONNAIS

« Un véritable état d'esprit, un ADN, une culture que d'autres n'ont pas... »

Dimanche soir, la bonne opération est clairement pour Lyon, vu les circonstances du match. Certes, le LOSC préserve sa belle série d'invincibilité mais perd deux points à la maison face à un concurrent direct en infériorité numérique. On peut dire que l'OL ressort vainqueur de ce match nul.

Au delà de l'aspect comptable, je trouve vraiment que les Lyonnais ont gagné en confiance depuis la fin du Mercato. Avec son calendrier allégé sans Europe, Lyon a la fraîcheur pour continuer sa remontée et redevenir l'une des équipes majeures du championnat.

Contre Lille, l'OL a fini le match sans son axe central titulaire. Jason Denayer était blessé, Marcelo s'est fait exclure. On a vu qu'il y avait du banc puisque le jeune Sinaly Diomandé a été solide et que la recrue Djamel Benlamri a immédiatement pris sa place. Cela montre que ce club a gardé une culture de la gagne et sait la transmettre aux joueurs. Qu'ils viennent de la réserve ou de l'étranger. C'est un véritable état d'esprit. Un ADN. Une culture que d'autres n'ont pas, qui est ancrée dans le club et qui perdure même quand les joueurs et l'entraîneur changent. D'ailleurs, sans faire injure aux clubs français actuellement en Coupe d'Europe, le football français ressent un vrai manque quand Lyon n'est pas là... »