La joie communicative des Brestois
La joie communicative des BrestoisCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

Melting-Clubs – L'oeil de Denis Balbir : « Brest ma bonne surprise, Monaco ma grosse déception »

En ce réveillon de Noël, Denis Balbir nous a livré son coup de cœur et sa déception parmi les clubs dont on parle peu en Ligue 1.

Zapping But! Football Club Olympique de Marseille : La question de la semaine

« Dans les clubs les moins médiatisés de Ligue 1, j'ai eu un petit coup de cœur pour une équipe : le Stade Brestois. A l'arrivée de Michel Der Zakarian, c'était pourtant très mal parti avec ces 11 matchs de suite sans succès pour démarrer le championnat. C'est là qu'on s'aperçoit combien les choses peuvent aller vite dans le football.

On voyait Brest lutter pour le maintien et il y a eu cette folle série de six victoires de rang qui a changé complètement les perspectives. Je ne dis pas que Brest est tiré d'affaire. Ils peuvent très bien rechuter à la reprise. Mais il y a quand même eu une série avec de jolis matchs et du jeu … J'avais envie de souligner cette remontée qui, pour moi, est l'un des faits marquants de cette première moitié de la saison.

« On ne sait plus trop où situer l'AS Monaco »

Dans les déceptions, on peut aussi parler de l'AS Monaco. Si le club princier a fait le boulot en Ligue Europa et est sorti en tête d'une poule compliquée avec la Real Sociedad et le PSV Eindhoven, ses prestations en Ligue 1 ressemblent un peu à celles de l'OL. Contrairement à Lyon, qui a beaucoup changé à l'intersaison, l'ASM n'a pas trop bougé. L'an passé, Niko Kovac était parvenu à trouver les mots. Là, avec un effectif quasiment similaire, c'est plus poussif.

Aujourd'hui, on ne sait plus trop où situer l'AS Monaco, ni où cette équipe va aller... Je pense que, quand on a la chance d'avoir un effectif aussi incroyable en qualité et en quantité, on ne peut pas se contenter de la première moitié de saison réalisée. Aujourd'hui, Monaco me paraît assez loin des Marseille, Nice ou Rennes. Des équipes comme Strasbourg ou Lens proposent plus de choses et c'est quand même assez étonnant. Est-ce que la Coupe d'Europe les sauvera ? En tout cas, pour l'instant, c'est une grosse déception. J'imaginais cette équipe facilement dans le Top 3...»

Pour résumer

Denis Balbir a aimé l'énergie du Stade Brestois dans sa remontée au classement. En revanche, notre consultant a été déçu par l'AS Monaco sur qui il misait beaucoup en Ligue 1. Voici notre melting-clubs du 24 décembre 2021.