Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
OPINION

OL - ASSE / L'oeil de Denis Balbir : « Un petit derby avec un petit résultat »

Chaque lundi, Denis Balbir décrypte l'actualité des Verts. Focus sur la défaite dans le derby face à l'OL et la suite des évènements pour les hommes de Pascal Dupraz.

Zapping But! Football Club Ligue 1 : top 10 du bilan financier des clubs

« Beaucoup disent que ce dernier OL – ASSE (1-0) était l'un des plus mauvais du XXIe siècle. C'est vrai qu'il n'était pas transcendant... Pour moi, c'était un petit derby avec un petit résultat. En même temps, au regard de l'état des deux équipes et de l'absence de public, il était assez clair qu'on n'allait pas voir du grand football. Depuis de longues semaines, Lyon est en difficulté dans le jeu et Saint-Etienne en difficulté comptable (pour ne pas dire en danger). Les derbys qui se finissent en 3-2 ou en 4-3, les exploits de Janot, les coup-francs de Juninho et les buts de Govou dans le money-time, c'était une autre époque.

On est dans une époque où l'OL et l'ASSE luttent. Pas pour les mêmes raisons ni les mêmes objectifs mais ils luttent quand même. Lyon lutte pour retrouver son éclat et revenir dans le haut du tableau. Saint-Etienne lutte pour sa survie. Il y avait tous les ingrédients pour faire un match moyen. Personnellement, j'ai juste aimé la performance de Paul Bernardoni dans le but des Verts car, même si Lyon n'a pas été transcendant, la note aurait pu être plus salée sans les trois gros arrêts du portier stéphanois.

Sur ce match, l'ASSE a rapidement concédé un penalty. Alors qu'on aurait pu penser que ce but de Moussa Dembélé transcenderait ou assommerait les Verts pour la suite du match, il n'en a rien été. C'était plat. Même si je n'aime pas stigmatiser la performance d'un joueur, je suis quand même gêné par l'erreur de Timothée Kolodziejczak. Je trouve que ça fait quand même beaucoup de bévues. Surtout pour un joueur d'expérience qui porte le brassard. J'espère qu'il me fera mentir sur la fin de saison et qu'il contribuera à sauver les Verts par de grosses performances et des buts importants.

« Le déplacement à Angers va conditionner la suite de l'histoire »

Dans la course au maintien, les victoires de Bordeaux face à Strasbourg (4-3) et de Clermont contre Rennes (2-1) font mal. Si on veut encore voir le verre à moitié plein, on peut aussi faire remarquer que Troyes, Metz et Lorient ont aussi perdu. L'ancien stéphanois Fabien Lemoine a eu une phrase très juste après la défaite des Merlus : « En regardant le positif, on se cache un peu du négatif qui existe ». Je suis d'accord avec lui mais on ne va pas non plus se tirer des balles dans la tête en se regardant dans la glace...

Sur les prochaines semaines, il y a des confrontations directes et Saint-Etienne doit toutes les gagner. A commencer par le match en retard à Angers. Même si on galvaude vraiment le mot, ça sera un vrai tournant. Si l'ASSE perd sur la pelouse du SCO, ce sera très difficile pour se sauver. Il faudrait vraiment une série incroyable – ce que Saint-Etienne n'a encore jamais fait dans le bon sens – pour envisager le maintien. J'ai lu que Denis Bouanga, qui vient d'être éliminé de la CAN, tenait absolument à être sur le terrain pour ce match. Cela veut tout dire. Les joueurs ont bien saisi l'urgence de la situation et je vois vraiment cet Angers – ASSE dans le même registre que le déplacement à Nîmes l'an passé. Il va vraiment conditionner la suite de l'histoire...

« Saint-Etienne doit demander pardon à Beric et le rapatrier »

Concernant la fin du Mercato, j'ai vu que l'ASSE attendait deux à trois joueurs encore... dont Robert Beric, actuellement en salle d'attente pour être un attaquant de complément chez les Verts. Il était temps d'agir. La venue de Beric me paraît importante - pas forcément pour être titulaire, capitaine et attendre de lui qu'il marque 2-3 buts par match – mais pour tout ce qu'il peut apporter dans le vestiaire. Pour moi, Saint-Etienne doit demander pardon à Beric et le rapatrier. Dans la situation des Verts, n'importe quel petit détail peut faire basculer le club et Beric peut être ce détail. Attention, je ne suis pas là à dire que Robert Beric venait pour jouer du flonflon dans le vestiaire, amuser la galerie ou devenir l'entraîneur adjoint de Pascal Dupraz mais s'il peut amener sa technique et sa vision de buteur pour faire basculer des matchs...

En tout cas, ce que je note dans la volonté du club sur cette fin du Mercato, c'est qu'on veut accumuler les recrues. Quand c'était Claude Puel, on nous a rabattu les oreilles sur le fait qu'il n'y avait pas d'argent. Aujourd'hui, on a soudainement de bonnes idées et on entasse les renforts ... Il y a un juste milieu à trouver. Je suis en faveur du retour de Robert Beric et, pour le grand buteur, j'attends de voir. J'espère surtout que Sainté ne prendra pas que des joueurs totalement hors de forme. On n'a pas vraiment le temps d'attendre qu'ils soient en forme au 1er mai. Il faut des joueurs qui seront performants au plus vite. Même si ce n'est pas un objectif, aux Verts de se servir de la Coupe de France comme d'un booster pour faire monter en régime tous ces renforts de l'hiver. Une qualification à Bergerac permettrait d'aérer certains esprits... »

La chronique ASSE de Denis Balbir

Denis Balbir revient sur le triste derby perdu par l'ASSE à l'OL, regarde le Mercato en mode sceptique et attend beaucoup du déplacement à Angers. Notre consultant estime que le match au stade Raymond-Kopa marquera probablement un tournant dans la saison des Verts...

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.